F1 : Max Mosley quitte la FIA !

Voir le site Automoto

Max Mosley
Par Julien LECORNU|Ecrit pour TF1|2009-06-25T07:54:00.000Z, mis à jour 2009-06-25T07:54:00.000Z

Max Mosley, président de la FIA depuis 1993, ne se représentera pas pour le poste en octobre prochain. Une décision qui n'est surement pas étrangère au conflit qui l'opposait depuis quelques semaines avec les principales écuries du championnat.

« Le Championnat du Monde de Formule 1 de la FIA est confirmé pour 2010, tout est arrangé, il n'y a plus de conflit, et comme la situation est maintenant revenue à la normale, je n'ai plus de raison de vouloir me représenter à la présidence de la FIA en octobre prochain, je vais dès maintenant prendre des vacances et me consacrer à ma famille, ce que je voulais faire depuis longtemps »

C'est sur ces paroles de Max Mosley, prononcées mercredi à 12h15 devant le Conseil Mondial du Sport Automobile que se tourne l'une des pages de l'histoire de la FIA. La réunion du Conseil Mondial avait commencé d'une manière inhabituelle, puisque dès son ouverture à 9 Heures 30, Max Mosley avait quitté la salle, accompagné de Luca di Montezemolo, Président de FIAT et Ferrari, et initiateur de la FOTA, et de Bernie Ecclestone, le grand argentier et « deus ex machina » de la F1, pour n'y revenir que 3 heures plus tard et faire son annonce.

Mais ce qui s'est passé entre les trois hommes, au cours de ces trois heures n'est pas difficile à imaginer : la décision de la FOTA de sortir du système FIA, avait été murement réfléchie, suite à l'annonce de nouvelles rêgles pour 2010. D'autre part, la FOTA représentait quasiment tous les Teams, ce qui lui donnait les moyens d'un tel championnat, mais surtout laissait la FIA, avec seulement deux Teams plutôt destinés à occuper le fond de la grille. Non seulement cela privait la FIA de toute possibilité d'organiser son propre championnat, mais la laissait de plus orpheline de sa discipline reine et des revenus associés, ce qui n'était pas un pronostic de longue vie.

Quatre mois jour pour jour, nous séparent aujourd'hui des élections générales de la FIA, qui verront la mise en place d'une nouvelle équipe dirigeante complète.

Gilles Gaignault
AutoNewsInfo