Dans l'actualité récente

F1 : McLaren révèle qu'Alonso a perdu connaissance après son accident à Barcelone

Voir le site Automoto

Fernando Alonso McLaren-Honda F1 2015
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-02-27T09:56:00.000Z, mis à jour 2015-02-27T10:17:06.000Z

Ron Dennis, patron de l'écurie McLaren-Honda, a apporté de nouveaux éclaircissements sur l'accident de Fernando Alonso survenu lors des tests hivernaux de Barcelone et a révélé que son pilote avait "brièvement perdu conscience" après sa sortie de piste.

Alors qu'il est sorti de l'hôpital ce mercredi 25 février, quatre jours après sa sortie de piste survenue lors des essais hivernaux de Barcelone, Fernando Alonso continue malgré lui d'attirer l'attention médiatique, notamment par rapport à son état de santé. Pour répondre aux ultimes interrogations de la presse et des fans du double champion du monde espagnol, Ron Dennis, le patron de McLaren-Honda, a tenu une conférence de presse ce jeudi 26 février. Il révèle notamment que son pilote a brièvement perdu connaissance après l'accident, contrairement à ce que le team de Woking avait laissé entendre dans un précédent communiqué.

Pas de dégâts au cerveau

"Le séjour de Fernando à l'hôpital est déterminé par les médecins, pas par nous", a directement lâché le patron de McLaren. Avant de poursuivre : "Il y a eu des blessures à la tête dans différents sports lors des derniers mois, certaines d'entre elles ayant été presque incroyables avec des conséquences significatives. Que ce soit en ski, en hockey sur glace ou en rugby en Angleterre, le champ médical se concentre de plus en plus sur les blessures cumulatives et sur ce qui se passe sans la bonne période de repos".

Un principe de précaution, donc, qui a été respecté par le double champion du monde espagnol, son équipe et les médecins. "Le niveau d'attention sur Fernando était extrême et nous avons complètement soutenu tout ce que les médecins voulaient faire. Il a eu un accident ici, tout le monde le sait. Avec une blessure à la tête potentielle, il a été sous sédatifs à l'hôpital, c'est un processus parfaitement normal. On lui a fait un scanner, puis un IRM complet. À aucun moment des examens il n'y a eu la moindre indication de dégâts au cerveau".

"Maintenant, si vous posez la question ‘Pourquoi a-t-il passé trois jours à l'hôpital ?', c'est parce qu'il y a eu une perte de conscience relativement courte. La force G était bien moindre dans son casque que dans le reste de sa voiture, bien moindre étant moins de la moitié. Les médecins ont simplement voulu être prudents".

"Aucune électrocution, ni électrisation"

Concernant l'aspect plus technique de l'accident, Ron Dennis a une nouvelle fois démenti toute défaillance technique survenue sur la MP4-30. "Il y a eu des rumeurs d'électrocution ; je peux vous dire que quand un être humain est électrocuté, il y a un enzyme particulier dans son corps qui y reste pendant 48 heures. C'est un fait scientifique que si un humain est électrocuté, cet enzyme se présente. C'était parfaitement normal tout du long, il n'y a catégoriquement pas eu d'électrocution, ni aucune sorte d'électrisation".

Pour le patron de McLaren, le vent est donc bel et bien le seul et unique responsable de l'incident. "Il y a eu, et nous en avons la référence, un fan assis avec son fils à la sortie du virage qui a communiqué lors des derniers jours et qui a dit que c'était extrêmement poussiéreux dans ce virage. Dans tous les relais précédents, Fernando disait que c'était délicat parce que le vent faisait bouger la voiture. Nos conclusions selon lesquelles c'était lié au vent sont basées sur ses commentaires et sur ceux d'un tiers".

Enfin, concernant la participation d'Alonso au Grand Prix d'Australie le 15 mars prochain, date d'ouverture de la saison 2015 de Formule 1, Ron Dennis a affirmé qu'il n'avait "pas le moindre doute" sur la présence du double champion du monde espagnol à Melbourne... à condition qu'il reçoive "le feu vert" de l'équipe médicale de la Fédération Internationale de l'Automobile. Pour rappel, l'Espagnol est forfait pour les derniers tests hivernaux qui se déroulent actuellement à Barcelone et ce jusqu'au 1er mars.