Dans l'actualité récente

F1 : McLaren vers sa pire saison en 33 ans ?

Voir le site Automoto

Jenson Button - McLaren
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2014-08-02T07:23:00.000Z, mis à jour 2014-08-02T07:31:08.000Z

Seulement 6e au classement des constructeurs, McLaren se dirige vers sa pire saison de F1 en 33 ans. Toutefois, l'avenir semble prometteur pour l'écurie anglaise.

L'écurie de McLaren vit une saison 2014 de F1 compliquée : elle pointe au 6e rang du classement des constructeurs. Si elle venait à terminer le championnat à cette position, ce serait sa plus mauvaise saison depuis 1981 !

Seulement deux podiums en 2014
La saison 2014 avait débuté en fanfare pour McLaren. Au Grand Prix d'Australie, Magnussen, pour son premier GP en F1, se classait 2e et Button, en vieux briscard, montait sur la troisième marche du podium. Depuis cette manche australienne, l'écurie de Woking n'a plus goûté aux joies du podium, Jenson Button terminant 4e au Canada et en Grande-Bretagne.

Après 11 courses sur 19, McLaren occupe la sixième position du classement. La dernière fois qu'elle avait occupé ce rang, c'était en 1981. A l'époque, l'écurie débutait une nouvelle ère : c'était en effet la première saison sous la direction de Ron Dennis, nommé en novembre 1980 après une saison catastrophique (aucun podium en 1980). Avec Dennis, l'écurie de Woking allait vite atteindre les sommets, renouant avec la victoire dès juillet 1981 (John Watson à Silverstone) puis devenant l'équipe phare des années 80-90 avec sept titres à clé (1984, 1985, 1988, 1989, 1990, 1991, 1998).

2014, année de transition
A l'issue du championnat 2013, McLaren terminait la saison sans aucun podium pour la première fois depuis... 1980. Et une fois de plus, c'est Ron Dennis qui a été chargé de remettre l'écurie sur de bons rails. Dennis est ainsi sorti de sa retraite et a déjà effectué une refonte de l'organigramme de l'écurie en allant, par exemple, débaucher Eric Boullier chez Lotus.

Cette saison 2014 est aussi la dernière de McLaren avec Mercedes (qui motorise l'écurie de Woking depuis 1995). En 2015, McLaren sera motorisé par Honda. Un partenariat qui avait été fructueux dans les années 80-90 et avait contribué à la légende de la F1 avec les duels Prost-Senna. Du coup, les ingénieurs de Mercedes sont un peu réticents à lâcher des infos aux hommes de McLaren...

Un crack en 2015 ?
L'arrivée de Honda en 2015 signifie que McLaren devra obligatoirement avoir l'un des meilleurs pilotes au monde, car le motoriste nippon ne revient pas pour faire de la figuration. Or, à l'heure actuelle, Jenson Button (34 ans) est en fin de carrière tandis que Kevin Magnussen, du haut de ses 21 ans et de sa première saison, est encore un peu tendre. Alors McLaren songerait à recruter un crack et se tient à l'affut, comme l'a déclaré Eric Boullier : « Nous souhaitons pouvoir évaluer chaque opportunité si elle se présente ».

Si Alonso, Vettel ou Hamilton se retrouvaient sur le marché, McLaren sauterait alors sur l'occasion. L'écurie de Woking observe d'ailleurs avec une attention toute particulière l'évolution des relations entre Hamilton et Mercedes. Car il faut garder à l'esprit que Lewis Hamilton a été couvé par Ron Dennis pendant de nombreuses années au sein du McLaren's Young Driver Program et que le pilote britannique a remporté son seul titre de champion du monde, en 2008, avec McLaren.