F1 - Michael Schumacher : Un an après son accident, où en est-il ?

Voir le site Automoto

Michael Schumacher 2013
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-12-29T13:51:00.000Z, mis à jour 2014-12-29T16:36:15.000Z

Le 29 décembre 2013, Michael Schumacher chutait à ski alors qu'il était en vacances à Meribel (Savoie) avec sa famille. Victime d'un grave traumatisme crânien, l'ancien pilote de Formule 1 a traversé des épreuves difficiles en 2014 et est actuellement en "phase de neuro-réhabilitation" chez lui, à Gland (Suisse). L'évolution de son état de santé reste néanmoins flou et il est apparu important pour la rédaction d'Automoto.fr de faire le point, un an jour pour jour après l'accident.

Ce lundi 29 décembre 2014 est un triste anniversaire, notamment pour tous les passionnés de sports mécaniques. Il y a un an jour pour jour, Michael Schumacher chutait à ski alors qu'il était en vacances à Meribel (Savoie) avec sa famille. Victime d'un grave traumatisme crânien, le septuple champion du monde a traversé de nombreuses épreuves ces douze derniers mois et est actuellement en "phase de neuro-réhabilitation" chez lui, à Gland (Suisse). Si les nouvelles officielles émanant du clan allemand se font rares, la rédaction d'Automoto.fr a jugé nécessaire de faire le point sur l'évolution de l'état de santé de celui que le grand public surnomme affectueusement "Schumi".

>> Michael Schumacher : son parcours F1 en photos

"Michael fait des progrès"
Comme pour tout patient, le secret médical est une donnée qu'il convient de respecter, ne serait-ce que pour protéger la famille et les proches de la personne concernée. Véritable pilier de "l'entourage Schumacher" ces dernières années, Sabine Kehm, la porte-parole du septuple champion du monde, en fait son cheval de bataille et ne communique - à raison - que lorsque la situation l'exige.

C'est pourquoi chaque annonce qui émane de la manager du pilote allemand est scrutée avant attention. Lors d'un entretien accordé à nos confrères de Reuters ce dimanche 28 décembre, elle a rappelé "qu'il fallait du temps. Cela va être long et le combat est difficile. Michael fait des progrès appropriés à la sévérité de sa situation".

"Streiff n'a jamais eu de contact avec nous"

Egalement interrogée sur l'interview accordée hier par Philippe Streiff à nos confrères du Parisien, celle qui a géré la carrière de Michael Schumacher a tenu à mettre les choses au point. Pour rappel, l'ancien pilote de Formule 1, devenu tétraplégique à la suite d'un terrible accident survenu en 1989 lors d'essais privés au Brésil, a déclaré que le pilote allemand "n'a toujours pas retrouvé l'usage de la parole, et communique avec les yeux. Il commence tout de même à reconnaître les siens, sa femme et ses enfants, mais il a de gros problèmes de mémoire".

Des informations apparemment recueillies auprès du Professeur Saillant, membre de la Commission Médicale de la FIA, et de Corinna Schumacher, épouse du septuple champion du monde, "ce qui est factuellement faux" pour Sabine Kehm, qui poursuit : "Je ne peux pas confirmer ce qu'il a dit. Je peux seulement dire que je ne sais pas où Streiff a eu ses informations parce qu'il n'a pas eu de contact avec nous et il n'en a jamais eu".

"Pas de nouvelles très encourageantes"
Face à ce manque de nouvelles officielles, il est donc difficile de se faire une idée sur l'exacte évolution de l'état santé de Michael Schumacher. Il convient toutefois de faire le tri entre les déclarations de chaque acteur du sport automobile qui gravitent autour de la famille du champion du monde allemand et certains spécialistes sont plus légitimes que d'autres pour apporter des informations. C'est le cas de Luc Domenjoz, écrivain qui a côtoyé de près le Baron Rouge lors de ses exploits dans l'élite automobile, et qui a sorti en novembre dernier la sixième édition de la biographie du pilote allemand Michael Schumacher, itinéraire d'un surdoué.

"J'ai des informations mais je préfère respecter le souhait de discrétion de la famille Schumacher. Je dirais seulement qu'on ne m'a pas rapporté des nouvelles très encourageantes", déclare-t-il lors d'un entretien accordée à nos confrères suisses de L'Illustré le 24 décembre dernier. Avant de poursuivre : "Selon les spécialistes que j'ai questionnés, avec ce genre de traumatisme, il faut attendre deux ans. Après ce délai, soit ça commence à aller mieux, soit ça empire".

Forza Schumi

Proche de Michael Schumacher dans les paddocks de la Formule 1, Luc Domenjoz a également suivi le pilote allemand après sa première retraite en 2006 avant qu'il ne revienne officiellement à la compétition en 2010. Et pour l'écrivain, le grave traumatisme crânien diagnostiqué par le CHU de Grenoble, qui a immédiatement pris en charge le champion germanique, n'a rien d'anodin. "Sa chute en Superbike, en Espagne en 2009, quand il avait essayé la moto durant sa retraite entre Ferrari et Mercedes, expliquerait en partie la gravité de son état. Ce premier traumatisme cérébral lui valait en effet des 'blancs' qui expliquent aussi quelques-unes de ses performances mitigées durant ses trois dernières saisons en F1".

Très attristé par la situation actuelle d'un pilote qu'il a côtoyé pendant plusieurs années, Luc Domenjoz est très pessimiste quant à l'avenir du septuple champion du monde allemand, même s'il ne peut s'empêcher d'avoir une petite once d'espoir. "C'est très triste, ce destin d'un gars qui a tout réussi ou presque, qui était très fort, qui répétait que le bonheur, c'était de voir ses enfants grandir en bonne santé (...) Même si je crains que ce ne soit qu'un vœu pieux, je lui souhaite de tout cœur un bon rétablissement et le plus rapide possible".

Un vœu auquel se joint la rédaction d'Automoto.fr, qui continue également de penser à Jules Bianchi, victime d'un terrible accident lors du Grand Prix du Japon le 5 octobre dernier et actuellement hospitalisé à Nice, toujours dans "un état critique mais stable".

Retrouvez les moments forts de la carrière de Michael Schumacher en vidéo :