F1 - Monaco 2015: Hamilton, "tellement longtemps que j'attendais cette pole"

Voir le site Automoto

F1 - Monaco 2015 - Lewis Hamilton
Par Stéphanie OLIVERO|Ecrit pour TF1|2015-05-23T15:41:00.000Z, mis à jour 2015-05-23T16:01:23.000Z

Lewis Hamilton ne s'était jusqu'alors jamais illustré en qualifications à Monaco : une séance ô combien déterminante quand on sait la difficulté que les pilotes éprouvent à doubler sur ce tracé urbain. Mais la pole position n'a cette fois pas échappé au Britannique, qui avait fait le choix d'entrer en piste avant son coéquipier de crainte d'être gêné.

Partir de la pole position en principauté constitue un sérieux avantage pour la course. Outre ces ruelles étroites qui rendent les dépassements difficiles, les accrochages surviennent assez fréquemment au milieu du peloton. Le plateau de Formule e en a encore fait l'amère expérience il y a deux semaines.

Hamilton plus souriant qu'en 2014
Pour ne pas s'exposer au moindre danger, Lewis Hamilton entendait donc décrocher la pole, à condition bien sur de ne pas se faire piéger par un nouveau drapeau jaune... Le Champion du Monde avait en effet très mal réagi l'an passé lorsque Nico Rosberg avait tiré tout droit au Mirabeau. Le Britannique estimait qu'il aurait pu améliorer sans cet incident dans les tous derniers instants de la séance.

Pour éviter toute tension entre coéquipiers, Mercedes avait laissé le choix à Hamilton de s'élancer en premier. Mais même avec le champ libre... le natif de Stevenage n'était pas certain d'atteindre ses objectifs : « Ce tracé est si compliqué. Il faut rester calme pour améliorer son temps tour après tour [... ] Ces qualifications n'ont pas vraiment pas été simples. Nous avons eu des problèmes avec les pneus, avec le vent et le trafic. Par moment, je n'étais pas dans le rythme mais j'ai fait deux superbes derniers tours. Je suis soulagé, ça fait tellement longtemps que j'attendais ça ! » Lewis Hamilton, qui comptabilisait 42 poles position, n'avait en effet jamais brillé lors des qualifications du GP de Monaco.

2e sur la grille ce dimanche, Nico Rosberg s'est avoué vaincu même si ses temps sont relativement proches de ceux de son coéquipier : « C'est un petit peu l'opposé de Lewis. Je n'ai pas eu tout ce que j'espérais avoir pour la qualification. J'ai eu un peu de sous virage, j'ai dû travailler sur le bras avant... J'ai donné mon maximum mais aujourd'hui ça n'a pas suffi. »

Lewis Hamilton, qui bénéficie de 20 points d'avance sur son dauphin Nico Rosberg au championnat, tentera d'asseoir un peu plus sa domination avec une 4e victoire ce dimanche.