Dans l'actualité récente

F1 : le moteur Renault est un ”cauchemar” pour Verstappen

Voir le site Automoto

Max Verstappen, pilote Toro Rosso lors de la saison 2015 de F1
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2015-04-25T10:00:00.000Z, mis à jour 2015-04-25T10:00:00.000Z

Max Verstappen n'a pas mâché ses mots quand il a évoqué les problèmes que rencontre sa Toro Rosso avec le moteur Renault. Aujourd'hui, le rookie est frustré.

Max Verstappen, plus jeune pilote de l'histoire, nourrissait de grandes ambitions lors de son arrivée dans le grand bain de la Formule 1. A l'arrivée, trois de ses quatre premières courses se sont terminées par un abandon, pour six petits points glanés lors du GP de Malaisie. Les observateurs se souviennent surtout de ses performances en Chine, où ses nombreux dépassements n'ont pas été récompensés, son moteur ayant lâché à trois petits tours du but.

Le moteur Renault ? "Un cauchemar"
Pour Max Verstappen, le châssis de sa Toro Rosso n'est pas à mettre en cause. Ainsi, dans les colonnes d'Autosport, il déclare, "Je pense que la voiture peut faire cinquième, c'est juste que le truc derrière est un cauchemar. Je ne vais pas vous mentir, je pense que tout le monde le voit. On l'a tous vu avec Daniel Ricciardo, c'est parti en fumée quand son moteur a lâché."

Pour revenir sur sa course à Bahreïn, il explique avoir connu un gros problème de puissance pendant tout le GP, "Toute la course, j'ai eu des problèmes avec le moteur. Après le premier pit stop, je devais passer en mode sécurité. Je n'avais aucune puissance. Je perdais beaucoup de puissance en ligne droite. C'était le bordel. J'étais une cible facile pour tout le monde. A un moment, j'étais seul et j'attendais qu'on me prenne un tour."

Max Verstappen est donc particulièrement remonté contre son moteur, qui pourrait empêcher Toro Rosso d'asseoir sa volonté de terminer cinquième écurie du Championnat. Pour le moment, avec douze points, elle est septième à égalité avec Lotus.