Dans l'actualité récente

F1 : Nico Rosberg prend sa retraite avec effet immédiat

Voir le site Automoto

Nico Rosberg (Mercedes F1) - Abu Dhabi 2016
Par Silvestro DE CARO|Ecrit pour TF1|2016-12-02T13:55:31.631Z, mis à jour 2016-12-02T14:43:33.004Z

Tout juste auréolé de son premier titre de champion du monde de Formule 1, Nico Rosberg a pris tout le monde de court en annonçant ce vendredi sa retraite avec effet immédiat, à 31 ans.

Cinq jours après avoir été sacré champion du monde de F1, Nico Rosberg a décidé de prendre sa retraite, à 31 ans. L’Allemand l’a annoncé ce vendredi sur sa page Facebook, après le gala de remise de prix de la FIA à Vienne. L’ancien pilote Mercedes était épuisé par les sacrifices que le monde de la Formule 1 lui imposait.

Rosberg se retire au sommet

Personne ne s’y attendait. La sentence est tombée comme un couperet et a provoqué un véritable raz-de-marée dans le monde de la Formule 1. Cinq petits jours seulement après son premier titre de champion du monde acquis à Abou Dabi, Britney a surpris en annonçant sa retraite sportive dans un long post publié sur Facebook. Lassé de ce monde qui l’éloignait de sa famille, Rosberg a préféré arrêter, au sommet. « J'ai pris ma décision lundi soir, précise-t-il. Après avoir réfléchi une journée, les premières personnes que j'ai informées furent Vivian (sa femme) et Georg (Nolte, membre de son équipe), puis Toto (Wolff). »


Après avoir débuté la Formule 1 en 2006 chez Williams, Nico Rosberg a accompli son rêve cette saison en remportant son premier titre mondial, 34 ans après son père, Keke Rosberg. « Depuis 25 ans dans le monde de la course, ç’a été mon rêve, ma « seule chose » de devenir Champion du Monde de Formule 1. Au travers d’un dur labeur, de souffrance et de sacrifices, cela a toujours été mon objectif. Et maintenant, je l’ai atteint. J’ai grimpé ma montagne. Je suis au sommet et très heureux. Mon émotion la plus forte actuellement est une gratitude profonde à toutes les personnes qui m’ont soutenu pour atteindre ce rêve. » 

Lassé par les sacrifices

Marié à sa femme Vivian et père d’une petite Alaïa d’un an, Nico Rosberg a décidé d’arrêter la Formule 1 pour se consacrer à sa famille. « Cette saison, je vais vous dire, a été très éprouvante, commence-t-il. Je me suis donné à fond dans tous les domaines après les déceptions des deux précédentes années. Elles ont boosté ma motivation à des niveaux que je n'avais connus. Et bien sûr, ça a eu un impact sur ceux que j'aime - ce fut un sacrifice de la part de toute ma famille, en faisant tout passer après mon objectif. Je n'ai pas de mots assez forts pour remercier ma femme Vivian : elle a été incroyable. Elle a compris que cette année était la plus importante, que c'était notre chance d'y arriver, et m'a donné l'espace pour me permettre de récupérer après chaque course, en prenant soin de notre fille chaque nuit, en s'occupant des choses quand c'était difficile et en mettant ma saison devant tout le reste. »

Si Nico Rosberg a pris sa décision lundi, il pensait à la retraite depuis quelques semaines déjà : « Quand j'ai gagné à Suzuka, dès lors que le destin a été dans entre mes mains, la pression a monté et j'ai commencé à penser prendre ma retraite si je devenais champion du monde. Dimanche matin à Abou Dabi, je savais que ça pourrait être ma dernière course et ce sentiment était limpide dans la tête avant le départ. »

« Je mets ma famille de course dans une situation difficile »

Champion du monde constructeur, Mercedes va désormais devoir trouver un nouveau pilote pour remplacer Nico Rosberg. Et l’Allemand le sait, ce n’est pas un cadeau qu’il laisse à son écurie : « La seule chose qui rend cette décision difficile pour moi, c'est que je mets ma famille de course dans une situation difficile. Mais Toto a compris. Il a su tout de suite que j'étais sûr de moi et que cela m'a rassuré. Mon plus grand succès en F1 sera toujours d'avoir remporté le championnat du monde avec cette incroyable équipe, les Flèches d'argent.»

Nico Rosberg, une ascension par étape

Depuis qu’il a posé ses mains sur un volant, Nico Rosberg n’a cessé de s’améliorer et de progresser. Né dans une famille dévouée au sport automobile, où son père, Keke, a été champion du monde en 1982, Britney a tout de suite eu le virus pour la voiture. Après avoir démarré par le karting à Monaco, il a été vice-champion d’Europe en Formule A derrière Lewis Hamilton. Sa carrière prend un nouvel essor en 2002, quand il remporte le titre de champion d’Allemagne en Formule BMW. A 17 ans, il devient le plus jeune pilote à monter dans une Formule 1 lors d’une session de tests à Barcelone. Nico enchaîne par un titre de GP2 puis débarque en F1 en 2006, dans l’écurie Williams. Pour son premier Grand Prix, à Bahrein, il réalise le meilleur tour en course, et devient le plus jeune pilote à réaliser ce fait d’arme – Max Verstappen l’a battu cette saison -.

En quatre saisons chez Williams, il réalise deux podiums, avant de prendre la direction de Mercedes. Coéquipier de Michael Schumacher, Nico Rosberg est loin d’être impressionné et se classe régulièrement devant son compatriote. Il triomphe pour la première fois au Grand Prix de Chine en 2012, après avoir arraché la pole position. Les deux saisons suivantes, Britney continue son apprentissage au plus haut niveau et progresse de manière impressionnante. En 2013, il comptabilise quatre podiums et deux succès. En 2014, il totalise 15 podiums et cinq victoires, ce qui lui permet d’être vice-champion du monde. La saison dernière, il réitère la performance avec cette fois-ci six victoires. Au terme d’une saison 2016 rondement menée, marquée par une concurrence exacerbée avec son coéquipier, Lewis Hamilton, il décroche son premier titre de champion du monde avec neuf victoires et 16 podiums.

Orphelin de Nico Rosberg alors qu’il était sous contrat jusqu’en 2018, Mercedes va donc devoir s’atteler à la recherche d’un nouveau coéquipier à Lewis Hamilton. La tâche s’annonce compliquée.


F1 - La carrière de Nico Rosberg en chiffres

  1. 11 saisons en Formule 1
  2. 206 Grands Prix
  3. 30 pole positions
  4. 57 podiums
  5. 23 victoires
  6. 20 meilleurs tours en course
  7. 1 titre de champion