F1 : Le Nürburgring sauvé par un milliardaire russe

Voir le site Automoto

McLaren P1 sur le circuit du Nurburgring à l'automne 2013
Par Guillaume HENAULT-MOREL|Ecrit pour TF1|2014-11-02T15:32:00.000Z, mis à jour 2014-11-02T15:36:49.000Z

En grandes difficultés financières, le circuit du Nürburgring serait racheté par le milliardaire russe Viktor Kharitonin selon l'agence Bloomberg. Ami du président de Chelsea Roman Abramovitch, ce chef d'entreprise dans l'industrie pharmaceutique permettrait le maintien d'un Grand Prix sur le circuit l'année prochaine.

On connaissait l'intérêt d'oligarques russes pour le football à l'image de Roman Abramovitch à Chelsea et de Dmitri Rybolovlev à Monaco ou pour le basket NBA avec la franchise des Brooklyn Nets et Mikhail Prokhorov. Le sport automobile n'échappe pas à ce phénomène.

Qui est-il ?
Selon le magazine américain Forbes, il fait partie des 1500 hommes les plus riches de la planète. Avec une fortune personnelle estimée autour du milliard de dollars, Viktor Kharitonin (40 ans) fait carrière dans l'industrie pharmaceutique En 1993, il crée l'entreprise Pharmastandard. Dix ans plus tard, il s'associe à Roman Abramovitch, le président de Chelsea, pour racheter une usine appartenant au groupe ICN Pharmaceuticals. Difficile de trouver trace d'un intérêt pour le sport automobile dans sa biographie mais selon Bloomberg, il aurait acquis une majorité des parts de la société qui gère le circuit dans l'ouest de l'Allemagne.

La fin d'un long feuilleton
Cette information met un terme à la très longue chronique qui entourait le circuit et sa société. Lourdement endetté par des travaux de construction d'un parc d'attraction au début des années 2000, le Nürburgring a même été déclaré en faillite qui aurait pu remettre en cause le GP d'Allemagne qui s'y déroule tous les deux ans, en alternance avec Hockenheim.

En 2013, Bernie Ecclestone avait accepté la tenue du Grand Prix tout en proposant une offre pour le rachat du circuit. Ses difficultés avec la justice allemande l'ont empêché de maintenir cette proposition.

L'arrivée de Viktor Kharitonin entraînerait le maintien du circuit, construit en 1927, pour l'édition 2015 du Grand Prix d'Allemagne. Une bonne nouvelle pour les amateurs d'histoire automobile.