F1 : la pilote d'essais Maria de Villota grièvement blessée

Voir le site Automoto

Maria de Villota Marussia F1 Test 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-07-03T13:05:00.000Z, mis à jour 2012-07-04T09:51:44.000Z

Elle pilotait pour la toute première fois la monoplace Marussia à Duxford, au Royaume-Uni, pour des essais privés. Malheureusement, l'espagnole a percuté un camion et serait entre la vie et la mort.

Pilote d'essais Marussia, Maria de Villota a été victime d'un très sérieux accident ce mardi matin.

Etat inquiétant


L'équipe de Formule 1 Marussia préparait deux journées d'essais privés sur la piste de l'aérodrome de Duxford, en Angleterre, afin de tester de nouveaux éléments aérodynamiques. Pilote d'essais, Maria de Villota effectuait une session d'échauffement dans la MR-01, monoplace courant actuellement en championnat avec Charles Pic et Timo Glock. Mais à 9h15, l'espagnole de 32 ans a percuté un camion de l'écurie, se blessant très sérieusement. Marussia ne fait état pour le moment que "d'un transfert à l'hôpital", celui de Addenbrooke situé à quelques kilomètres.



"Un terrible moment"


Les deux seules sources sont celles des ambulanciers et du journaliste de la BBC, Chris Mann. Les premiers ont rapporté que la pilote souffrirait "de blessures menaçant sa vie", précisément à la tête. Sur place, C. Mann a témoigné de l'accident. "De là ou j'étais, il semblerait que le casque aie pris toute l'intensité du choc. Étrangement la monoplace a brutalement accéléré vers les installations et la voiture s'est encastré dans la rampe d'embarquement" a-t-il exprimé, "Il y eut un terrible moment où tout le monde était choqué par l'impact et la soudaineté de ce qui s'est passé". Le site italien OmniCorse indique que Maria de Villota était en phase de décélération, rentrant vers la tente servant de paddock, et que la Marussia avait accéléré, comme si le limitateur de vitesse avait dysfonctionné.

Mise à jour : Marussia a indiqué vers 15h que Maria de Villota était "consciente et que les évaluations médicales étaient en cours". Des nouvelles rassurantes, mais on attend du mieux.