Dans l'actualité récente

F1 : premier essai pour les gros pneus Pirelli 2017

Voir le site Automoto

Ferrari SF-15T tests pneus 2017
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-08-01T09:27:46.759Z, mis à jour 2016-08-01T15:48:16.751Z

Au lendemain du Grand prix d’Allemagne, Sebastian Vettel (Ferrari) a pris le chemin de Fiorano (Italie) pour tester en avant-première les futurs pneus larges Pirelli de la saison 2017 de Formule 1.

Les premiers essais des prochains pneus larges de Pirelli pour la Formule 1 débutent ce 1er août 2016 sur le circuit de Fiorano en Italie, menés par le plus titré des pilotes actuels de la grille, l’Allemand Sebastian Vettel avec ses 4 couronnes (2011 à 2014).


Quels changements ?

La différence des gommes 2017, toujours aux jantes de 13 pouces de diamètre, se résument à une largeur accrue de 25%, soit des pneus passant de 245 à 305 mm à l’avant et de 325 à 405 mm à l’arrière, pour revenir à des dimensions plus proches du début des années 1990.


Sebastian Vettel prend donc ici le volant de la monoplace de l’année dernière, la SF-15T, auxquelles ont été apportées des modifications aérodynamiques afin de la rapprocher des futures monoplaces. On remarque ainsi l’aileron arrière élargi, comme le veulent les spécifications 2017. Cependant, après deux petites tours en gommes pour piste sèche, l’Allemand va essayer les pneus “intermédiaires” et “pluie”, sur un circuit de Fiorano artificiellement arrosé.


Le programme

Demain mardi 2 août 2016, ce sera au tour du Mexicain Esteban Gutiérrez d’essayer les pneus Pirelli, non pas sur sa Haas mais bien sur la SF-15T. Les tests se poursuivront les 3 et 4 août avec une Red Bull au Mugello (Italie), puis Barcelone (Espagne) en septembre une nouvelle fois chez Ferrari, puis par Mercedes au Castellet/Paul Ricard et Barcelone, pour enfin se conclure en octobre et novembre à Yas Marina (Abu Dhabi) su les Red Bull, Ferrari et Mercedes. 


Chacune des trois écuries aura ainsi droit à deux jours d’essais avec pneus Intermédiaires/Pluie et six jours avec pneus “slick” pour piste sèche. Quant aux monoplaces configuration 2017, il faudra patienter probablement janvier prochain, date où les premières voitures sont dévoilées par les écuries.