F1 - Qualifications GP Malaisie : la pluie meilleure alliée de Vettel

Voir le site Automoto

F1 GP Brésil 2012 Vettel
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-03-23T09:22:00.000Z, mis à jour 2013-03-23T09:59:50.000Z

Ni les problèmes de pneumatiques, ni la pluie n'ont perturbé le triple champion du monde en titre. Vettel a su dompter les difficultés de ces qualifications et a décroché la pole position sur sa Red Bull, devant Massa et Alonso sur Ferrari. Le meilleur français, Grosjean (Lotus), partira 11ème sur la grille.

Sebastian s'en est remis à la pluie pour décrocher sa deuxième pole position de la saison.

La panique chez Red Bull
En Q1, les Red Bull de Webber et Vettel ne sont pas passées loin de la correctionnelle. Incapables de faire tenir les pneus medium (les plus tendres pour ce week-end), l'Australien et l'Allemand ont respectivement signé les neuvième et treizième temps de la première partie des qualifications. Tout en haut, Sutil a confirmé les bonnes dispositions de sa Force India, en prenant le dessus sur Kimi Räikkönen et Nico Rosberg. Vergne, Bottas, Bianchi, Pic, Chilton et Van Der Garde ont été éliminés, avec une déception du côté du Français de chez Toro Rosso. Bianchi partira devant Pic, en sachant qu'ils ont tous deux pris le dessus sur leur coéquipier.
La pluie s'incruste
A cause d'une météo menaçante, il a fallu se dépêcher pour espérer décrocher sa place en Q3. Il restait un peu moins de 6 minutes dans la Q2 quand les premières gouttes se sont invitées à la fête. Dans cette histoire, Romain Grosjean a payé cash le fait d'avoir attendu trop longtemps dans les stands et s'est fait piégé (son premier run, sur le sec, n'était pas assez bon). Sinon, Rosberg a claqué un très bon 1:36.190, faisant mieux que Webber et Hamilton. Vettel, neuvième, a encore paru à la peine. Malgré une voiture en forme, di Resta a également pâti des conditions climatiques.

L'eau donne des ailes
Ce n'était pas une piscine sur le circuit de Sepang mais il a quand même fallu s'élancer avec les gommes intermédiaires pour tenter d'aller chercher la qualification. Dans cette loterie, c'est Vettel, pourtant en difficulté en Q1 et Q2, qui a signé la pole position (1:49.674). Néanmoins, avec les deux Ferrari en embuscade (Massa devant Alonso), sa course ne s'annonce pas aussi aisée que cela. Webber, son coéquipier, partira de la cinquième place, juste derrière Hamilton. Sans surprise, Rosberg, sixième, Räikkönen, septième, et Sutil, neuvième, sont les grands déçus de la séance.
Qui tirera profit de la météo changeante du Grand Prix de Malaisie ?
F1 Qualifications GP Malaisie