Dans l'actualité récente

F1 - Räikkönen : "C'est magnifique"

Voir le site Automoto

F1 GP Abu Dhabi Lotus Räikkönen 2012
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-11-05T09:48:00.000Z, mis à jour 2012-11-05T10:05:56.000Z

Vainqueur au Grand Prix d'Abu Dhabi ce dimanche, Kimi Räikkönen prend enfin son premier trophée de la saison et se félicite de "revenir au top avec la victoire" en cette fin de saison.

Après sa victoire sur le circuit de Yas marina, le finlandais Kimi Räikkönen livre ses impressions.

Räikkönen : "Un peu compliqué"

"Nous avions la rapidité en course", mais sans langue de bois, Räikkönen avoue que chez Lotus, "nous n'avions pas la meilleure voiture", précisant que "la McLaren était un peu plus rapide", en confirmant avoir eu pour but de "suivre Lewis [Hamilton]" au départ du Grand Prix. Le pilote de 33 ans justifie cette victoire par "une piste claire", des voitures de sécurité qui "l'ont rendue un peu compliquée", mais se complimente de sa conduite dimanche, "j'ai pu profiter de ma rapidité".


Räikkönen : "fantastique de revenir au top"
Kimi a beau évoquer cette 19ème victoire de sa carrière comme "simplement une victoire de plus sur ma liste", il avoue que "cela faisait longtemps que je n'avais plus vécu cela", et considère la course comme "magnifique". Heureux de gagner (enfin ! après 18 Grands Prix), le pilote Lotus l'est aussi pour son équipe, "nous avons vécu des courses difficiles depuis la deuxième partie de la saison, aussi c'est fantastique de revenir au top avec la victoire".


Räikkönen : "faire à ma façon"
Le finlandais a répété son indifférence sur les avis et critiques extérieurs, "je me moque bien de savoir si les gens ont maintenant sur moi un avis différent de celui qu'ils avaient trois heures avant la course". Iceman a toujours été clair sur ce point, "si je suis heureux de ce que je fais et que c'est le mieux possible pour l'équipe, eh bien, tant mieux". Après cette victoire, il tait enfin les dernières critiques négatives à son égard, "comme cela les gens arrêteront de me demander si je peux encore le faire".

Et concernant sa soirée d'après-course, il reste tout aussi franc, "que je gagne ou non, cela ne change rien à la fête !"