Dans l'actualité récente

F1 - Règlement 2015 : ce qui change

Voir le site Automoto

F1 2014 - Autriche - Stand Mercedes - Nico Rosberg
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2014-06-29T07:38:00.000Z, mis à jour 2014-06-29T08:23:13.000Z

La FIA vient de publier le nouveau règlement de la Formule 1 pour la prochaine saison. Elle a notamment entériné l'adoption des départs arrêtés après l'intervention de la voiture de sécurité.

Jeudi dernier, le conseil mondial de la FIA s'est réuni à Munich afin de déterminer le règlement de la Formule 1 pour la saison 2015. Parmi les mesures phares, l'introduction des départs arrêtés après l'intervention de la Safety Car.

Quatre moteurs par saison
La FIA lutte depuis des années pour la réduction des coûts en Formule 1. En 2015, les pilotes ne pourront utiliser que quatre moteurs sur l'ensemble de la saison, sauf si le calendrier comporte 20 courses. Dans ce cas, les pilotes auront le droit d'utiliser cinq moteurs. La FIA se laisse ainsi la possibilité d'ajouter de nouveaux Grand Prix au calendrier.

A noter que l'interdiction des couvertures chauffantes a été une nouvelle fois rejetée mais la FIA indique que cette question fera l'objet d'une nouvelle discussion.

Limitation des tests aéros et des essais privés
Concernant les tests aérodynamiques, la durée limite des essais en soufflerie passera de 80 à 65 heures par semaine. Les équipes ne pourront également utiliser qu'une seule soufflerie par saison.

Quant aux essais privés, les trois sessions d'essais de la pré-saison, de quatre journées chacune, se dérouleront obligatoirement en Europe en 2015. Et à partir de 2016, il n'y aura plus que deux sessions.

Départs arrêtés après Safety car
Enfin, la FIA a pris la décision de mettre en place des départs arrêtés après l'intervention de la Safety car. Ainsi, en cas de neutralisation, la course reprendra depuis la grille de départ, sauf au cours des deux premiers tours ou des cinq derniers.

Nico Rosberg, actuel leader du championnat, a manifesté son opposition à cette mesure : « Je comprends que le départ est un des moments les plus excitants pour les fans, mais ça semble très extrême et j'espère que ça ne serait pas fait. Ca va trop loin. »

Quant à Fernando Alonso, il prend la mesure avec philosophie : « J'ai pratiqué les deux types de départs (arrêtés et lancés) et cela ne fait aucune différence pour moi. Je n'ai pas de préférence. »