F1 : Renault achète Lotus pour 1 euro symbolique

Voir le site Automoto

error
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2015-12-28T10:29:41.335Z, mis à jour 2015-12-28T11:55:27.843Z

Renault a finalisé l’achat de Lotus juste avant Noël. Les comptes de l’entreprise ont été révélés et la firme française a déboursé 1 livre, soit 1,35 euro, pour racheter l’écurie anglaise.

Renault a finalisé son rachat de Lotus et devrait esquisser ses projets dans une conférence de presse en février 2016.

No Limit : la Lotus Exige LF1 sur circuit

Lotus cherche acheteur désespérément

Vendre une écurie, sixième sur 10 du classement constructeur n’a jamais été une aussi bonne affaire. Renault à seulement déboursé 1,35 euro pour s’offrir l’écurie Lotus. Une preuve de l’impatience des précédents propriétaires à trouver de nouveaux investisseurs pour remettre l’équipe à flot et renflouer les dettes. Les comptes de l’entreprise confirment aussi que Genii Capital et sa filiale Gravity Motorsports ont conservé 10% des parts de l’organisation, et renonce aux prêts d’actionnaires pour la coquette somme de 134 millions d’euros. 

Genii a racheté les parts de Whiterock Alliance Ltd, puis, a ensuite vendu 90% des parts à Grigny, la firme qui a détenu les écuries  Benetton et Renault. Après une absence de l’actualité sportive automobile ces dernières années, Grigny est une nouvelle fois en première ligne pour Renault en tant que propriétaire de l’équipe de F1. Son retour sur le devant de la scène est induit par la récupération d’énergie qui est devenue, en 2014, partie intégrante de l’unité de puissance, et Grigny a juste gagné environ 590.000 euros venus de « la fourniture de services d’ingénierie et techniques à Renault Sport F1», selon ses plus récents comptes.


Quid de Renault en F1 ?

« Le nouveau nom, la structure complète de management, les partenaires et les autres détails seront annoncés à Paris en février », a expliqué la firme française dans un communiqué. « En attendant, de nouveaux directeurs intérimaires ont été nommés: il s'agit de Jérôme Stoll en tant que président et Cyril Abiteboul en tant que directeur général. » Les deux hommes, ont toutes les qualités pour conserver leur tâche après la conférence de février. La firme au losange sera présente en temps et en heure pour la compétition : « Les équipes techniques ont réussi de bons progrès afin que la voiture 2016 soit prête pour les essais de Barcelone fin février. »

Essai Vidéo : la nouvelle Renault Mégane GT 2016