F1 : Renault peut-il enflammer le championnat 2016 ?

f1-renault-enflammer-championnat-2016-0571161
Après une attente de 9 mois, l’accord a enfin été pris par Renault de reprendre l’écurie Lotus pour réaliser son retour en Formule 1 lors de la saison 2016, mais cela va-t-il changer la donne ?

La marque au losange peut-elle renouer avec son succès passé ?

Essai Automoto dela Renault F1 de René Arnoux de 1979

ancien patron de l'écurie Renault, l'Italien Flavio Briatore, estime que «la Formule 1 se meurt» et presse la firme française, qui fera son retour en F1 dès 2016, d’enflammer le paddock. Interrogé par le quotidien italien, La Gazzetta dello Sport, Flavio Briatore explique que « trois ans, c'est trop long, la F1 se meurt et Renault doit être compétitif plus tôt.» Le problème, c’est que le constructeur français doit «tout reconstruire».

Entre le renforcement «de la structure technique de l'écurie à Enstone, où il y a beaucoup de personnes compétentes, et aussi le département moteur à Viry-Châtillon. Ce ne sera pas facile» avoue l’ancien directeur de Benetton, avant de conclure: «Si Ghosn (PDG de Renault) a décidé de franchir le pas, ça veut évidemment dire qu'il mettra les moyens nécessaires dans le projet. C'est assurément une bonne nouvelle pour Renault, et pour l'ensemble de la F1



Pas de nouveaux pilotes de prévu pour le moment

Matthew Carter, le directeur de Lotus, a annoncé que le rachat de l'écurie par Renault ne devrait pas entraîner un changement de pilotes. Pastor Maldonado et Jolyon Palmer vont concourir sous le signe du losange en 2016.

«Les contrats ont été validés par Renault. Aucune décision n'a été prise concernant le troisième pilote, s'ils ont un Français en vue ou pas. Les contrats peuvent être cassés mais je pense que tout sera annoncé en janvier: le nom de l'équipe, les pilotes, la couleur de la voiture, les sponsors etc... Et je pense que les deux pilotes actuels seront conservés.»

SujetRenault F1 sans Fernando Alonso (2006)


News associées