F1 : Renault officiellement vers le rachat de l'écurie Lotus

Voir le site Automoto

Renault F1 - R28 - Saison 2008
Par Florent Reyne|Ecrit pour TF1|2015-09-28T09:03:35.336Z, mis à jour 2015-09-28T11:17:00.730Z

Finies les rumeurs. Renault et le propriétaire de Lotus, Gravity Motorsports, ont signé une lettre d’Intention portant sur l’acquisition potentielle par le groupe automobile de l’écurie d'Enstone.

Le groupe français décide de faire taire les rumeurs en annonçant qu’il compte racheter l’écurie britannique.

Insolite : un pilote s’envole en Formule Renault 2.0


Un accord avant ratification

Renault et Gravity Motorsports ont signé « une lettre d'intention portant sur l'acquisition potentielle par Renault d'une participation majoritaire dans le capital Lotus F1 Team », a précisé le constructeur français dans un communiqué.  Cet évènement apporte la première pierre au projet d’une écurie Renault en Formule 1 en 2016, « poursuivant ainsi 38 ans d’engagement de la marque dans la discipline reine des sports mécaniques ». Les deux groupes automobiles travailleront ensemble dans les prochaines semaines pour transformer cette lettre en accord définitif. Il est possible que la signature tombe à l’eau, sous réserve que tous les termes et conditions entre eux et avec les parties prenantes se concrétisent.


Au revoir le moteur Renault ?

Il y a quelques semaines, Carlos Ghosn, le PDG de l'alliance Renault-Nissan, a déclaré lors du Salon de Francfort 2015 qu’il allait arrêter son rôle de simple motoriste en Formule 1, et ce dès l'année 2016. Cette décision avait fait suite aux altercations avec les écuries Red Bull et Toro Rosso, critiquant sévèrement le moteur Renault qui avait alors avoué hésiter à se retirer totalement de la F1. Depuis 2014, les modifications du règlement de la F1 pourtant soutenues par Renault, n’ont pas souri au bloc français, passant d’un moteur V8 atmosphérique à un V6 turbo et intégrant différentes restrictions, et pour conséquences des difficultés à conquérir des trophées.

Il n’y a plus qu’à attendre la concrétisation d’écurie Renault en Formule 1 pour 2016, dans les prochaines semaines, et à connaître le coéquipier de Pastor Maldonado, prolongé chez Lotus il y a quelques jours.

L'essai vidéo Automoto de la Renault F1 de René Arnoux de 1979 :