Dans l'actualité récente

F1 : retour aux anciennes qualifications dès le GP de Chine 2016 ?

Voir le site Automoto

Sebastian Vettel au volant de sa Ferrari à Melbourne
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-04-09T07:40:10.907Z, mis à jour 2016-04-09T10:29:22.167Z

Sauf refus de dernière minute, le retour à l'ancien format des qualifications sera effectif lors du prochain GP, en Chine, le weekend du 17 avril 2016.

L’imbroglio autour du nouveau format de qualifications, hyper critiqué, devrait très bientôt se terminer. En effet, les directeurs d’écurie se sont prononcés à l’unanimité pour un retour à l’ancienne formule.

Rétropédalage

Le matin même du GP d’Australie, les patrons d’écurie s’étaient réunis pour discuter des qualifications, qui furent un véritable fiasco la veille (pilotes piégés, séance terminée 4 minutes avant l’heure). Ce même jour, nous pensions que nous verrions plus d’éliminations de pilotes toutes les 90 secondes à Bahreïn. Mais le Groupe Stratégique en a décidé autrement, citant des teams ne voulant pas revenir en arrière. Une alternative, mélangeant les deux solutions (Q1 et Q2 avec éliminations, Q3 comme avant), a même été envisagée.

Les écuries de nouveau sur la même longueur d’onde

Sur son site, la FIA a publié un communiqué indiquant que les écuries étaient toutes d’accord pour revenir en arrière, « A la requête unanime des équipes par une lettre reçue aujourd’hui, Jean Todt, président de la FIA et Bernie Ecclestone, représentant titulaire des droits commerciaux, ont accepté, dans l’intérêt du championnat, de proposer à la Commission F1 et au World Motor Sport Concil de revenir au format de qualifications en place en 2015. »

Retour en Chine ?

La FIA continue, « La proposition, si acceptée par les instances de la F1, prendra effet au Grand Prix de Chine et sera appliquée pour le reste de la saison. » Il y a donc volonté d’agir dans l’urgence, sachant que « Jean Todt et Bernie Ecclestone ont accueilli les idées des équipes pour un changement du format lors des weekends 2017. » Rendez-vous en 2017.