F1 : Rosberg a une vision différente des faits de Hamilton

Voir le site Automoto

Nico Rosberg Vidéo blog GP Belgique 2014 F1
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-08-26T10:00:00.000Z, mis à jour 2014-08-26T10:23:15.000Z

L'accrochage entre les pilotes Mercedes a ruiné la course de Hamilton au Grand Prix de Belgique le 24 août, et sans doute éloigné Nico Rosberg de la victoire. Si le Britannique rejette la faute sur son coéquipier, l'Allemand a souhaité se confier via une vidéo.

Avant le départ du Grand Prix de Belgique, tout le monde voyait une sérénité dans le camp Mercedes, la tension entre les pilotes s'étant apaisée avec la trêve estivale. Mais dès le deuxième tour de course, Nico Rosberg tentait de dépasser Lewis Hamilton, l'accrochant avec son aileron avant et crevant son pneu arrière gauche, ruinant sa course et l'amenant à l'abandon avant l'arrivée. Rosberg finissait finalement deuxième, augmentant son avance au championnat à 29 points, mais avait été hué sur le podium.


"Ma vision des évènements est très différente"
Après son abandon, la Mercedes ayant été trop endommagée, le Britannique a clairement indiqué que son coéquipier était en faute, ce que conteste l'Allemand dans une vidéo enregistrée à Hambourg (Allemagne) ce lundi 25 août, où il livre sa version des faits et ses pensées.

"Tout ce que je peux dire c'est que ma vision des évènements est très différente" confie le pilote dans sa vidéo-blog "ce n'est pas que je ne veux pas les détails ou mon avis personnel j'espère que vous respecterez ça, je préfère mettre cela de côté."

L'Allemand tente donc l'apaisement. En conférence d'après-course, encore à chaud, Rosberg ne se sentait pas fautif : "Tout ce que je sais, c'est que j'étais plus rapide et que le l'ai touché, l'intérieur était bloqué donc je le lui ai donné un coup vers l'extérieur."


"Aller de l'avant"
"Nous avons eu une discussion importante après la course, quand ce genre de chose arrive, nous devons en parler et ce que nous avons fait" confirme N. Rosberg, "tout le monde a donné son avis, et maintenant nous avons besoin d'aller de l'avant, il y aura évidemment encore beaucoup de discussions parce que nous devons voir si nous changerons l'approche à l'avenir, comme nous l'avions effectué en Hongrie [les consignes d'équipe ordonnaient à Hamilton de laisser passer Rosberg]."

"La chose agréable est d'avoir une bonne direction dans l'équipe avec Paddy [Lowe], Toto [Wolff] et l'aide de Niki [Lauda], c'est important dans ce genre de situation" précise le leader du championnat, "je suis confiant, comme toujours, que nous allons nous remettre sur le droit chemin et que nous nous battrons de nouveau à Monza."

Lors de la prochaine course, au Grand Prix d'Italie le 7 septembre, Nico Rosberg tentera d'effacer les deux victoires consécutives de Daniel Ricciardo et Red Bull-Renault, en remportant - à la loyale disons - un cinquième trophée cette saison.