F1 - Silverstone 2016 : Hamilton devance Rosberg d'un souffle lors des essais libres 3

Voir le site Automoto

Hamilton meilleur temps de la FP3 à Silverstone
Par Lucas VINOIS|Ecrit pour TF1|2016-07-09T10:53:32.774Z, mis à jour 2016-07-09T12:18:01.457Z

Lewis Hamilton a placé sa monoplace en haut de la feuille des temps pour la troisième fois en autant de séances, chez lui, en Grande-Bretagne. Rosberg est en embuscade. Ericsson a lui encastré sa voiture dans un mur de pneus.

Les jours se suivent et se ressemblent pour Lewis Hamilton, le local de l'étape. Il a réalisé le meilleur temps de cette séance d'essais libres, en 1.30.904. Rosberg le suit de très près, à seulement quelques centièmes de seconde (+ 0.063).


Mercedes et les autres

Après s'être montrées les plus rapides depuis le début de ce week-end outre-Manche, les Flèches d'Argent  se disputeront la pole position cet après-midi (15 heures). En effet, personne ne semble être en mesure de contrecarrer l'outrageuse domination du constructeur allemand. 

Les Red Bull de Daniel Ricciardo et Max Verstappen sont respectivement pointés une demi-seconde (+ 0.584) et six dixièmes (+ 0.657).  La Ferrari de Sebastian Vettel figure en cinquième position, à plus d'une seconde (+ 1.145). Rien de probant pour l'Allemand, qui semblait passablement énervé, la faute à un problème de transmission.


Un crash effrayant

Cette troisième séance a été marquée par la violente sortie de piste du Suédois Marcus Ericsson, indemne malgré un volant qui s'est détaché sous l’impact du choc. Le pensionnaire de chez Sauber a perdu le contrôle de sa monoplace sur le vibreur avant de percuter violemment le mur de pneumatiques - qui a bien absorbé le choc. Un coup dur pour l'équipe suisse, en proie à de grosses difficultés financières, et qui apportait des améliorations ce week-end.


Des qualifications piégeuses

Dans des conditions climatiques changeantes, certains pilotes pourraient tirer leur épingle du jeu. Button et Hulkenberg s'en étaient admirablement sortis du côté de l'Autriche, et pourraient donc réitérer leur performance. 

En revanche, même si une piste difficile à appréhender a tendance à diminuer les écarts de temps au tour, il semble difficile pour Renault de prétendre à mieux. En effet, en difficultés depuis quelques courses, les monoplaces du constructeurs semblent promises aux profondeurs du classement.