Dans l'actualité récente

F1 - Un an après, les pilotes n’ont pas oublié Jules Bianchi

Voir le site Automoto

Le pilote français Jules Bianchi dans le cockpit de sa Marussia lors du Grand Prix de Formule 1 d'Italie 2014.
Par Julien PEREIRA|Ecrit pour TF1|2016-07-18T17:09:28.701Z, mis à jour 2016-07-18T17:09:28.701Z

Un an après le décès de Jules Bianchi, le 17 juillet 2015, les pilotes de Formule 1 ont rendu hommage à sa mémoire, notamment sur les réseaux sociaux.

Jules Bianchi, jeune pilote français décédé suite à un violent accident au Grand Prix du Japon 2014, est resté dans la mémoire collective. L’ensemble du paddock de Formule 1 lui a rendu un nouvel hommage.

Retrouvez le portrait de Jules Bianchi réalisé en 2011


Grand espoir tricolore, il avait perdu le contrôle de sa monoplace, le 5 octobre 2014, sur le circuit de Suzuka, avant de percuter une grue d’enlèvement dans le virage n°7. Bianchi avait alors été transporté à l’hôpital dans un état critique. Il avait perdu la vie quelques mois plus tard, le 17 juillet

Ferrari : "Tu nous manques"

Lewis Hamilton, triple champion du monde et star mondiale, a été l’un des premiers à poster un message.


Manor, son écurie, et Ferrari, qui suivait sa progression de près, ont également réagi.




Tous ses autres amis du paddock et anciens coéquipiers, notamment Romain Grosjean, Daniel Ricciardo, Felipe Massa, ou encore Fernando Alonso ont eu une pensée pour lui.





One year already... I miss you my friend. #JB17

Une photo publiée par Fernando Alonso (@fernandoalo_oficial) le

Et malgré cela, les leçons n'ont pas été retenues...

Depuis, la Formule 1 a pris des mesures pour tenter de renforcer la sécurité, avec notamment l'introduction de la virtual safety car, puis les différentes discussions survenue après la mort de Justin Wilson pour créer un artifice de protection des cockpits

Malgré ce triste anniversaire, certains commissaires de course continuent de négliger cet aspect primordial de la course automobile. 


Ce week-end, lors d’une course de Formule 3 disputée à Zandvoort, aux Pays-Bas, un engin de levage a fait son apparition dans le dégagement du virage n°8, recréant une situation relativement similaire à celle qui avait engendré le tragique accident de Bianchi. De quoi rendre furieux certains pilotes et observateurs.