F1 : un Grand Prix pour la Grèce pour 29 millions d'euros ?

Voir le site Automoto

F1 Tests Jerez 2012 J1
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-10-03T13:43:00.000Z, mis à jour 2012-10-03T13:50:56.000Z

En pleine crise, alors que la France n'a trouvé aucun accord, l'Etat Grec a débloqué la somme de 28,9 millions d'euros pour s'offrir un Grand Prix de Formule 1 dans les années à venir.

En pleine crise financière, la Grèce a trouvé près de 29 millions d'euros pour financer un prochain GP de F1.


GP de la crise ?
A contre-courant de la crise afin d'accueillir retombées financières et touristiques, la Grèce mise donc sur la compétition reine des sports mécaniques pour l'avenir. La nouvelle est très surprenante, mais une première annonce en mai dernier avait déjà fait l'actualité avec ce projet de Grand Prix de Formule 1 en Grèce. Ce mercredi, l'Etat via son ministre du Développement, a confirmé le financement à près du tiers du projet, de 94 millions d'euros au total. Une subvention facturée à hauteur de 28,9 millions d'euros, jugée "prioritaire" par le gouvernement après de multiples demandes et reports, alors que le pays a sombré dans une crise financière sans précédent.


Quand ?
Pour le moment, il ne s'agit que d'un projet. Le circuit n'existe pas actuellement, mais devrait être construit prochainement à Farres, au pied du massif du Péloponnèse à 200 km à l'Est d'Athènes, avant de passer par l'homologation de la FIA. Le tracé ne devrait pas se terminer avant 2015, soit au mieux une entrée au calendrier de la Formule 1 pour la saison 2016.

Pendant ce temps, le GP de France de Formule 1 est à l'arrêt, le gouvernement et le ministre des Sports Valérie Fourneyron attendant des projets plus sérieux de la part des circuits du Castellet et de Magny-Cours.