F1 : un nouvel exploit de Romain Grosjean au GP de Chine ?

Voir le site Automoto

Romain Grosjean (Haas) GP F1 Chine 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-04-15T10:51:31.567Z, mis à jour 2016-04-15T12:07:24.179Z

Auteur de 2 superbes résultats lors des deux premières courses de la saison de Formule 1 en 2016, le pilote français Romain Grosjean est attendu au tournant à Shanghai, au volant de la surprenante Haas à moteur Ferrari.

Il espérait avec grand optimisme finir dans le Top 10 pour sa première course au volant de la monoplace de la nouvelle écurie Haas Racing, avec qui il a signé à l’automne dernier, claquant la porte de l’écurie Lotus en quasi-faillite, depuis rachetée par Renault.

Une performance exceptionnelle, à réitérer

Mieux, Romain Grosjean a signé une merveilleuse 6<sup>ème</sup> place au Grand Prix d’Australie, en profitant d’une voiture de sécurité ayant perturbé les stratégies des rivaux, puis de claquer une fantastique 5<sup>ème</sup> position à l’arrivée du GP de Bahreïn, à la régulière, le 3 avril dernier. « Je n’ai jamais pensé que cela puisse arriver, personne n’a imaginé cela » avouait Romain Grosjean dans le communiqué de cette semaine, « oui, j’ai pensé à des points assez tôt dans la saison, mais deux arrivées dans le Top 6 ? C’était impensable, mais je savoure l’instant. »

A l’amorce du GP de Chine de ce weekend, le Français arrive donc avec une 5ème place au championnat du monde, entre les champions Kimi Räikkönen et Sebastian Vettel, plaçant Haas Racing 3ème des constructeurs après les Mercedes et Ferrari !



« Maintenant, cela va être un sacré défi de rivaliser avec les favoris » poursuivait le pilote français, « nous recevons des nouvelles pièces en Chine […] je suis impatient de voir ces mises à jour et si elles fonctionnent comme elles devraient. »

La menace des freins

Quant au directeur sportif de l’écurie, Guenther Steiner, « le but est d’amener les deux voitures à l’arrivée, car c’est quelque chose qui n’a pas encore été réalisé. » En Australie le 20 mars, Esteban Gutiérrez avait été percuté par Fernando Alonso, et devait abandonner deux semaines plus tard à Bahreïn suite à un problème de freins.

Un nouvel incident a d’ailleurs touché le Mexicain dans les essais libres vendredi après-midi, les freins se bloquant et prenant feu sur la piste. Espérons que cette mésaventure ne se réitère pas pour le pilote et son coéquipier Romain Grosjean pour le Grand Prix de Chine, dont le départ sera donné dimanche 17 avril à 8h heure française.