F1 : les moteurs V6 restent jusqu’en 2020

Voir le site Automoto

Sebastian Vettel (Ferrari) - F1 2015
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-01-21T17:55:46.599Z, mis à jour 2016-01-21T22:12:33.926Z

Les écuries se sont mises d’accord. Elles ont accepté de baisser le coût des groupes propulseurs à 12 millions d'euros par an et de garantir la fourniture à toutes les équipes. Le V6 sera également conservé jusqu’en 2020.

La saison 2016 de Formule 1 s'annonce exaltante ! 

Insolite F1 : Le "drive" façon Sauber


Des moteurs moins chers

Selon Sky Sports, un accord a été trouvé sur le coût des groupes propulseurs et l'assurance de leur fourniture des monoplaces de Formule 1. Le prix des moteurs passera alors de 20 millions d'euros par an à 12 millions d'euros, à partir de 2018. C’est une information à prendre avec des pincettes puisqu’aucune annonce officielle n’a été faite après la rencontre du Groupe Stratégique de la F1 et la Commission F1 à Genève. 

L’entente entre les écuries met une barrière supplémentaire à l'arrivée d'un moteur client indépendant en 2017. Les constructeurs désirent ardemment  préserver le plateau de Formule 1. Dans ce contexte, ils présentent une série de propositions qui peut assurer aux motoristes une continuité du règlement.


En échange les V6 restent jusqu’en 2020

Les aficionados des moteur V8 sur les monoplaces vont être déçus, mais cet accord visant à protéger le gâteau des écuries déjà en place, les constructeurs auraient validé avec la FIA que les V6 turbo actuels ne soient pas retirés de la compétition avant 2020, au plus tôt ! Ce règlement permettrait à toutes les équipes actuelles d’avoir accès à un moteur. Ainsi le problème qu’a eu Red Bull lors de la saison 2015, n’aura plus lieu.

Grand Format : Le duel ultime, la F1 face à la F1 des airs