F1 : Vergne doit briller pour rester en 2015

Voir le site Automoto

Jean-Eric Vergne - Toro Rosso - Portrait
Par Xavier BEAL|Ecrit pour TF1|2014-08-17T10:02:00.000Z, mis à jour 2014-08-17T10:12:08.000Z

En fin de contrat avec Toro Rosso, Jean-Eric Vergne doit absolument obtenir des résultats s'il veut espérer poursuivre l'aventure au sein de l'écurie italienne la saison prochaine.

Jean-Eric Vergne effectue cette année sa troisième saison chez Toro Rosso. En fin de contrat, le pilote français va devoir briller lors des Grand Prix à venir s'il veut pouvoir être conservé par l'écurie italienne, petite sœur de Red Bull.

Vergne satisfait de saison
Actuellement 13e du classement des pilotes avec 11 points, Jean-Eric Vergne se montre satisfait de son bilan à la mi-saison : « J'ai réalisé une bonne première moitié de saison. Il y avait quelques points positifs et quelques points négatifs. Le négatif est que nous avons eu trop d'abandons. Le positif est que chaque fois que j'ai abandonné, j'étais toujours en position de marquer des points. »

Jean-Eric Vergne aborde même la deuxième partie de la saison avec confiance : « Je pense que nous aurions pu marquer beaucoup plus de points, mais nous avons encore la deuxième moitié de saison à faire pour obtenir le maximum de points. Je suis donc assez serein et j'ai confiance en l'équipe quant à sa capacité à me donner une voiture plus fiable, et même plus rapide ».

Son patron exige un gros résultat
Si le bilan de Vergne est positif, son patron, Franz Tost, se montre très exigeant et lui met la pression : « D'un point de vue du pilotage, il est rapide, doué et j'espère maintenant qu'il aura vraiment un gros résultat. Vous avez besoin des résultats parce que c'est la confirmation. Autrement ce n'est que du bla bla et de la philosophie. »

Si Franz Tost reconnaît le talent du pilote français, il n'est pas le seul décideur concernant son avenir. Toro Rosso étant le Junior Team de Red Bull, l'écurie autrichienne aura le dernier mot. Or, les patrons de Red Bull pourraient être tentés de confier le volant de la Toro Rosso à l'un de leurs jeunes poulains comme Carlos Sainz Junior ou Max Verstappen. Ce dernier vient d'ailleurs d'intégrer la filière Red Bull il y a quelques jours.

Vergne sait donc ce qu'il lui reste à faire s'il veut garder son volant chez Toro Rosso et éviter de subir le même sort que ses prédécesseurs, Sébastien Buemi et Jaime Alguersuari, non conservés après leur troisième saison.