Dans l'actualité récente

F1 : Vettel dans la lignée des plus grands

Voir le site Automoto

Sebastian Vettel (Red Bull) quadruple champion de F1 lors du GP Inde le 27 octobre 2013
Par Stéphane RENAUX|Ecrit pour TF1|2013-11-30T10:30:00.000Z, mis à jour 2013-11-30T11:47:57.000Z

Auréolé d'une saison 2013 exceptionnelle, Sebastian Vettel a été sacré champion du monde pour la quatrième année consécutive. Le pilote allemand n'entend pas s'arrêter en si bon chemin et attend 2014 avec impatience.

Sebastian Vettel n’a pas trouvé d’adversaire à sa taille cette année. Le pilote Red Bull de 26 ans s’inscrit déjà parmi les légendes de sa discipline.

Inutile de dire que cette saison de Formule 1 a été celle de Sebastian Vettel. Au volant de sa Red Bull, l’Allemand a remporté le plus grand nombre de Grands Prix en 2013, soit 13 des 19 manches. Du jamais vu. C’est également lui qui a battu le record de victoires consécutives sur le circuit (9 dernières courses), balayant ainsi celui détenu par l’Italien Alberto Ascari entre 1952 et 1953.

Précocité

Sebastian Vettel est un pilote extrêmement précoce. En effet, il a été le plus jeune champion du monde de l’histoire en 2010, à seulement 23 ans, devant Lewis Hamilton (2008) et Fernando Alonso (2005). Il est également le plus jeune (21 ans) à avoir remporté son premier GP, devant l’Espagnol et Steve McLaren (22 ans tous les deux à l’époque).

En avance sur les meilleurs

Avec désormais quatre couronnes mondiales, Sebastian Vettel a rejoint le Français Alain Prost. L’Allemand peut même égaler Juan Manuel Fangio dès la saison prochaine avec ses cinq titres. Ces derniers n’avaient d’ailleurs pas encore gagner de trophée à 26 ans, l’âge de Vettel aujourd’hui. Mais le leader des Red Bull rêve de dépasser son illustre prédécesseur, Michael Schumacher, septuple champion du monde. Il en a en tout cas largement les moyens.

Avec incontestablement la meilleure voiture à l'heure actuelle et l'introduction du nouveau moteur pour 2014, le V6 turbo, il sera bien difficile de déloger Sebastian Vettel de son piédestal.