F1 : Volkswagen rachèterait Red Bull ?

Voir le site Automoto

António Félix da Costa (Carlin Dallara Volkswagen) Formula 3 Grand Prix Macao 2013
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2015-09-18T18:36:50.595Z, mis à jour 2015-09-18T19:15:08.574Z

C’est la bombe lâchée par la BBC, qui atteste que le groupe allemand Volkswagen aurait conclu le rachat de l’équipe de Formule 1 de Red Bull, avec pour objectif d’avoir ses propres moteurs d’ici 2018.

Alors que tout le monde a les yeux rivés vers Renault, dont le rôle de motoriste a été défini comme «du passé» par le PDG Carlos Ghosn ce mardi 15 septembre et le rachat de Lotus est très probable, c’est l’écurie Red Bull qui est concernée par une nouvelle explosive. En effet, Volkswagen, dont les rumeurs d’une arrivée en F1 sont légion depuis de nombreuses années, pourrait débarquer.

La vidéo de présentation Red Bull-Renault 2015


Un rachat imminent ?

Selon la BBC, qui cite les dires de son spécialiste F1 d’Eddie Jordan, ex-directeur de l’écurie éponyme, Volkswagen serait « très proche d’un accord afin de reprendre l’équipe Red Bull ». Il est précisé que c’est un rachat et que le groupe allemand viserait de construire ses propres moteurs pour la saison 2018.

L’écurie Red Bull, championne 4 années consécutives entre 2010 et 2013, a souffert en 2014 avec l’arrivée d’un moteur V6 turbo hybride Renault jugé trop peu performant, finissant 3ème, et figure cette année au 4è rang derrière Mercedes, Ferrari et Williams. Elle avait déjà il y a quelques jours appris que le constructeur français se désengageait de la fourniture moteur – un an avant la fin de contrat - mais avait entamé des discussions avec Mercedes lui refusant son bloc, puis Ferrari avec qui l’accord devrait être scellé pour 2016.

Audi en F1, Bugatti en endurance ?

Cependant, ce possible rachat ne dit pas quelle marque de la galaxie Volkswagen pourrait être mise en avant. La marque mère surfe déjà sur la planète rallye depuis 3 ans avec Sébastien Ogier, Porsche vient de revenir en endurance et a renoué avec le succès aux 24 du Mans, et l’on a du mal à voir une Lamborghini à moteur Ferrari… et encore moins Skoda ou SEAT. Reste une hypothèse très probable : Audi.

La marque aux anneaux a fait son chemin et a été doublé par Porsche en endurance. Elle chercherait ainsi un nouveau souffle en F1 et rebaptiserait son équipe d’endurance Bugatti, dont les velléités d’endurance viennent d’être exprimées via la Vision Gran Turismo et dont la légitimité n’est pas à défendre (victoires aux 24H du Mans en 1937 et 1939).

Et nous avons une question : que deviendrait Toro Rosso ? Reprise également par Volkswagen pour insérer une autre marque ?