F1 : il y a 40 ans, la Tyrrell à six roues remportait le Grand Prix de Suède

Voir le site Automoto

Jody Scheckte (Tyrrell-Ford P34) - F1 1976
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2016-06-20T15:47:39.991Z, mis à jour 2016-06-20T15:56:41.012Z

En juin 1976 au Grand Prix de Suède, Jody Sheckter et Patrick Depailler ont signé un remarquable doublé avec leur Tyrrell P34 qui disposait de quatre (et non deux) petites roues directrices à l'avant.

Cette monoplace à six roues a marqué l'histoire de la Formule 1 dans les années 1970 pour la simple et bonne raison que c'est la seule à avoir officiellement couru dans le championnat du monde de la catégorie reine. Son nom ? La Tyrrell P34, une machine censée relancer l'écurie britannique après la retraite du triple champion du monde Jackie Stewart. Un pari osé, révolutionnaire pour l'époque, qui a trouvé son apothéose un certain 13 juin 1976 en Suède.

Une voiture révolutionnaire

Souvenez-vous : il y a 40 ans, à l'amorce de l'été, tous les regards sont focalisés sur les 24 Heures du Mans où Jacky Ickx signe un succès retentissant avec Porsche. Plus au nord de l'Europe, la 7e manche du championnat du monde de F1 semble éclipsée avant le coup d'envoi de la course mais va rapidement inverser le cours de l'histoire. En pole position sur P34 n°3, Jody Scheckter a les cartes en main pour remporter la 20e victoire de Tyrell, profitant d'avoir l'avantage avec ses quatre petites roues directrices à l'avant. La grosse surprise vient de la Lotus de Mario Andretti, lui aussi en première et prêt à s'imposer une 2e fois dans la catégorie reine.

Insolite : Les monoplaces de Formule 1 en 2017


Un doublé historique

Dès le départ, l'Américain parvient à se porter aux avant-postes et à prendre le dessus sur la Tyrrell n°3 pour ne plus lâcher le commandement. Problème : il écope d'une pénaluté d'une minute sur son temps de course pour avoir volé le départ. Une sanction logique et inutile puisque le moteur de sa Lotus rendra l'âme quelques instants plus tard, laissant Sheckter voler vers un incroyable succès devant son coéquipier, le Français Patrick Depailler, et la Ferrari du champion du monde en titre, Niki Lauda.

Rush, la bande-annonce


1976, année inoubliable

Si ce Grand Prix de Suède reste dans les annales du sport automobile encore aujourd'hui, c'est d'abord parce qu'il se déroule lors d'une saison qui a marqué l'histoire. 1976, c'est l'année du duel entre Niki Lauda et James Hunt relaté par l'excellent film « Rush », c'est celle du terrible accident du pilote autrichien sur le Nürburgring qui a failli lui coûté la vie en lui brûlant grièvement le visage et c'est également celle où une équipe a tout tenté pour retrouver la grandeur de son jeune passé (à l'époque) en prenant le pari fou et audacieux sur le plan technique.

Insolite : Les F1 les plus bizarres de l'histoire


Ligier JS5 (F1 1976)


Malheureusement pour Tyrrell, cette parenthèse enchantée ne durera qu'une année. Car en 1977, Goodyear, le manufacturier, refuse de poursuivre la conception de pneus spécialement pour le team britannique qui, en proie à des difficultés financières, décide de stopper ce projet de la monoplace à six roues.