Fast & Furious : Michelle Rodriguez est "jalouse" du décès de Paul Walker

Voir le site Automoto

Letty Ortiz (MICHELLE RODRIGUEZ) dans Fast and Furious 7
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-04-06T16:51:31.225Z, mis à jour 2016-04-06T17:14:34.756Z

Alors que la responsabilité de Porsche dans la mort de Paul Walker vient d’être écartée, Michelle Rodriguez évoque encore avec difficulté, la disparition, du héros de Fast & Furious dont elle était amie, à la vie comme l’écran.

Sous l'emprise d'une drogue psychédélique, l'actrice de Fast & Furious a traversé une crise existentielle racontée dans un documentaire.

Toujours en phase de deuil

Michelle Rodriguez est encore hantée par la mort de Paul Walker. Lors d’une interview accordée à Entertainment Weekly, il y a déjà un an, Michelle Rodriguez racontait sa difficulté à faire le deuil de son ami et complice.  Suite à la mort de Paul, l’actrice a décidé de passer une partie de sa vie dans la débauche. Elle vit à fond son existence, brûle sa vie par les deux bouts. « Après sa mort, je me suis mise à picoler énormément », avoue Michelle Rodriguez.

« Je suis devenue folle. Dans mon état normal, je n'aurais jamais fait certaine des choses que j'ai faites l'an dernier. J'avais l'impression que rien ne pourrait me faire sentir vivante alors j'allais toujours plus loin, entre voyages et sexe », raconte-t-elle. A cette période, Michelle Rodriguez s’est alors tournée vers l'Ayahuasca, une drogue utilisée par les chamans amazoniens. « L'Ayahuasca m'a rendue triste et encore plus mélancolique. Enfin, c'était comme un sentiment de jalousie parce qu'il est parti le premier ».

« Un animal »

Ces propos se retrouvent dans le documentaire The Reality of Truth dont elle est l’héroïne. « Je vais vous dire, quand j'ai perdu Paul, j'ai passé une année à juste être un animal. Que pouvais-je faire, physiquement, pour ne plus penser à cet existentialisme ? », a expliqué Michelle Rodriguez.