La Ferrari 458 Italia équipée du turbo pour le Salon de Genève 2015 ?

Voir le site Automoto

La Ferrari 458 Italia.
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2014-10-20T17:22:00.000Z, mis à jour 2014-10-20T17:22:15.000Z

Ferrari avait déjà fait le coup au mois de juin 2014 avec sa California T et la tendance semble se confirmer ce samedi 18 octobre puisque nos confrères britanniques d'Autocar annoncent que la 458 Italia équipée par un bloc biturbo sera présentée lors du Salon de Genève 2015.

"A l'avenir, tous nos V8 utiliseront des turbos". En juin dernier, Vittorio Dino, responsable de la branche moteur de Ferrari, avait déjà annoncé la couleur en juin 2014 dans une interview donnée à Automotive News. Ce samedi 18 octobre, c'est au tour de nos confrères d'Autocar de poursuivre sur cette lancée puisque les journalistes du site britannique renforce la rumeur déjà persisante qui envoie la Ferrari 458 Italia à la case turbo pour le Salon de Genève qui aura lieu du 3 au 15 mars 2015.

>> La Ferrari 458 Italia en photos officielles

>> La Ferrari 458 Italia réalisée en hommage à Niki Lauda

La puissance associée à l'écologie
Elle porte le nom de code 142M et certains l'appellent déjà 458 T. Pas de doute : la Ferrari 458 Italia en version biturbo se fait attendre et si l'on en croit nos confrères britanniques d'Autocar, c'est compréhensible quand on mesure le bond en avant réalisé par le passage à la suralimentation. Ainsi, le V8 4.0 litres présent sur le modèle actuel laisserait la place à un 3,8 litres biturbo gonflé à une puissance d'environ 675 chevaux et 457 Nm de couple... Bien au-delà des 570 ch de la 458 Italia d'origine et des 605 de la Speciale.

Par ce changement de bloc, Ferrari confirme que la performance reste sa ligne de conduite principale, même si le constructeur italien souhaite aussi amorcer un virage écologique important dans son histoire et vise une réduction de ses émissions de dioxyde de carbone "de 20% d'ici 2021".

Pour rappel, la marque au cheval cabrée avait déjà fait le coup au mois de juin dernier avec sa California T, avec une puissance largement augmentée (de 490 à 560 ch) pour des émissions en baisse de 14%. Sur les sept dernières années, les rejets moyens de CO2 des modèles italiens sont passés de 435 à 270 g/km, soit une diminution de 40%.

Preuve que le luxe, la puissance et l'écologie peuvent parfaitement cohabiter.

Vidéo : la Ferrari 458 Italia testée sur circuit par Automoto (2010)