Ferrari 458 Speciale 2013 : plus méchante, plus puissante

Voir le site Automoto

Ferrari 458 Speciale, variante de 605 chevaux présentée au Salon de Francfort 2013
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2013-08-20T12:56:00.000Z, mis à jour 2013-08-20T16:28:56.000Z

Quatre ans après le coupé Italia et deux ans après la découvrable Spider, la 458 s'offre une troisième variante plus corsée nommée timidement "Speciale", au moteur 605 chevaux et au poids réduit à 1.290 kg.

Vraiment speciale ?
Oubliez les "Monte Carlo" ou les "Scuderia", la nouvelle Ferrari se nomme 458 Speciale. Après LaFerrari, le cheval cabré est-il en manque d'inspiration ? En tous cas, la variante attendue de l'Italia est arrivée, quelques jours avant sa présentation au Salon de Francfort.


Gouvernée extérieurement par l'aérodynamique, cette 458 Speciale "a été conçue pour augmenter les performances et le plaisir de conduite à des niveaux jamais atteints", aidée par le nouveau système Side Slip angle Control (SSC) tenant en laisse la Ferrari lors d'une conduite extrême.


Moins d'élégance, plus de muscles
Si le style est gouverné par l'aérodynamique, et fait maison chez le département "Ferrari Styling Centre" avec Pininfarina (bien que le badge de ce dernier disparaisse), le résultat est beaucoup moins élégant, et ainsi brutal, dans l'esprit du modèle porte-drapeau, LaFerrari.


Les retouches extérieures donnent du nerf à la 458, la partie avant adopte un nouveau bouclier perdant les ailettes déformables, mais aux petits volets blancs centraux, des ouïes élargies à côtés des phares, une large prise sortie de capot évacuant l'air.


Étonnamment, les flancs sont épurés, mais comportent une petite ailette façon aileron de requin, à l'instar d'une F1 qui adopterait une évolution aérodynamique de cours de saison. A l'arrière, la grille d'aération moteur cour sur toute la largeur, le bouclier s'aplati et le diffuseur est considérablement agrandi. Les trois sorties d'échappement sont abandonnées au profit de deux larges pots situés sous la plaque.


Dans le cockpit, tout ce qui était vêtu de cuir passe à l'Alcantara, et l'aluminium est remplacé par de la fibre de carbone. Au sol, les tapis disparaissent au profit de plaques en aluminium, les sièges sport aux assises et dossiers rouges s'affinent, et le tunnel central - plus étroit - invite les trois commandes "R", "Auto" et "Launch" sur une poignée en fibre de carbone.


+34 chevaux
Et le moteur ? Avant tout, parlons de l'allégement. Des 1.390 kg de l'Italia, la 458 Speciale passe à 1.290 kg. A cela, il faut rajouter un zeste de puissance. Le 4,5 litres V8 atmosphérique bondit de 571 à 605 chevaux (à 9.000 tr/min) et le couple maxi stagne à 540 Nm à 6.000 tr/min.


Évidemment, les performances sont en hausse, le 0-100 km/h étant avalé en 3 secondes (4 dixièmes de mieux que l'Italia) et le 0-200 km/h en 9,1 secondes. Pour les tifosi, ce modèle serait aussi capable de tartiner le circuit de Fiorano en 1'23"5. Et la Speciale se permet d'améliorer ses émissions de CO2 à 275 g/km, une baisse de 10% !


Cette Ferrari 458 Speciale sera présentée au Salon de Francfort 2013 le 10 septembre, puis lancée en fin d'année aux côtes des Italia et Spider, à un prix estimé à 250.000 euros.