Ferrari 488 GTB : jusqu'à 4 ans d'attente pour recevoir un exemplaire ?

Voir le site Automoto

Ferrari 488 GTB Essai Automoto 2015
Par Loïc CHENEVEAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-08-07T14:33:02.243Z, mis à jour 2015-08-07T14:35:45.403Z

Visiblement victime de son succès, la Ferrari 488 GTB doit faire face à une forte demande en Australie, à tel point que quatre ans d'attente sont estimés entre la commande et la livraison.

Elle a été incontestablement l'une des stars du dernier Salon de Genève et fait partie aujourd'hui des plus belles mécaniques de la planète. Elle ? C'est la Ferrari 488 GTB, l'héritière de la mythique 458 Italia qui tire sa révérence après cinq ans de bons et loyaux services. Plus qu'un nouveau modèle du constructeur au Cheval cabré, cette dernière merveille est également une révolution dans l'histoire de la firme de Maranello puisque se cache sous ses entrailles un V8 biturbo offrant des performances remarquables. De quoi susciter l'engouement autour de ce modèle, à tel point que certains futurs clients devront certainement attendre très longtemps avoir de pouvoir en prendre le volant. 


Jusqu'à 4 ans d'attente pour l'Australie

Selon le site CarAdvice, le nouveau fleuron transalpin a fait l'unanimité au moment de sa présentation, surtout en Australie, à tel point que le carnet de commande aurait explosé. « Le lancement a été écrasant. Cela ne s'est jamais passé comme cela avant », a déclaré Herbert Appleroth, président de Ferrari Australie et Asie, à nos confrères. Ainsi, environ 430 exemplaires ont été commandés , ce qui va très probablement rallonger le temps d'attente avant la livraison jusqu'à quatre ans pour le modèle coupé, commercialisé pour un tarif de départ de 209.240 euros. 

Voir les photos officielles de la Ferrari 488 GTB


La Ferrari 488 GTB présentée au Salon de Genève le 3 mars 2015 avec le moteur turbo 3,9 litres V8 turbo de 670 chevaux

670 chevaux hurlants dans les entrailles

Véritable bombe visuelle, la 488 GTB est également une beauté mécanique qui envoie du lourd une fois le contact mis. Au programme : un V8 biturbo – certes un peu moins envoutant qu'un atmosphérique à la sonorité si particulière – capable de cracher 670 chevaux pour un couple de 760 Nm. Une cavalerie impressionnante qui permet au nouveau fleuron de Ferrari de 1.370 kg d'aller chercher le 0-100 km/h en à peine plus de trois secondes, le 0-200 km/h en 8,3 secondes pour une vitesse maximale de 330 km/h. 



De quoi justifier un tel engouement. Et on n'oubliera pas la version Spider dévoilée il y a quelques jours et qui sera présenté au grand public lors du Salon de Francfort 2015 en septembre prochain.