Ferrari devant le Conseil mondial de la FIA

Voir le site Automoto

F1 GP Allemagne 2010 Podium Alonso Massa
Par Benjamin KHALDI|Ecrit pour TF1|2010-09-08T14:20:00.000Z, mis à jour 2010-09-08T14:20:00.000Z

C'est aujourd'hui que la Scuderia Ferrari va devoir rendre des comptes devant le Conseil mondial de la FIA. Ferrari va s'expliquer sur les faits survenus en juillet dernier lors du Grand Prix d'Allemagne.

Soupçonnée d'avoir transmis des consignes d'équipe durant la course, Ferrari se retrouve devant la FIA pour plaider sa cause.


GP d'Allemagne à Hockenheim, le 25 juillet dernier. A 20 tours de la fin, Felipe Massa et sa Ferrari mènent la course depuis le départ, juste devant son coéquipier Fernando Alonso. L'ingénieur de Felipe Massa, Rob Smedley, adresse alors un message à son pilote. « Fernando est plus rapide que toi. Peux-tu me confirmer que tu as bien compris le message ? » En quelques mots, la polémique des consignes d'écuries est relancée.


Au sortir de la course, remportée par Fernando Alonso devant Felipe Massa, Ferrari avait subi les foudres de la direction de course, écopant d'une amende de 100.00 dollars, un peu plus de 78.000 €. C'est ensuite le Conseil mondial de la FIA qui s'était saisi de l'affaire. La date de l'audience avait été fixée au 8 septembre, soit aujourd'hui. Les deux pilotes Ferrari, Felipe Massa et Fernando Alonso, ne devraient pas être présents, mais interviendront par vidéoconférence. Le patron de Ferrari, Stefano Domenicali et le team manager Massimo Rivola seront, eux, présents.


Au-delà des sanctions financières, le Conseil mondial pourrait sévir et infliger une punition sportive. Dans l'affaire d'espionnage entre McLaren et Ferrari en 2007, l'instance internationale avait retiré des points à l'écurie anglaise. Un risque qu'encourt Ferrari aujourd'hui. La Scuderia, déjà condamnée en 2002 pour avoir eu recours aux consignes d'équipes, va devoir se montrer convaincante cet après-midi face à la FIA, si elle ne veut pas voir voler en éclat ses chances de remporter un titre cette saison.

Le Conseil mondial de la Fia, qui siège à Paris, devrait rendre son verdict en fin de journée.