Dans l'actualité récente

Ferrari FXX K : le summum de l'automobile

Voir le site Automoto

La furie Ferrari FXX K, monstre de piste de 1.050 ch, présentée et en action sur le circuit de Yas Marina à Abu Dhabi les 5 et 6 décembre 2014
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-04-06T16:02:00.000Z, mis à jour 2015-04-06T16:02:44.000Z

Dévoilée au grand public à Abu Dhabi en décembre 2014, la Ferrari FXX K s'inscrit comme la pistarde ultime du monde automobile d'aujourd'hui, notamment grâce à ses prouesses techniques et technologiques impressionnantes. Petit tour d'horizon sur ce qui fait de ce monstre transalpin une voiture - déjà - exceptionnelle.

"Mamma mia !". En une simple expression, Sebastian Vettel, quadruple champion du monde de Formule 1 et pilote de la Scuderia Ferrari, a résumé le sentiment qui se dégage de la FXX K, la pistarde ultime conçue par le célèbre constructeur au Cheval cabré (voir la vidéo ci-dessous). Présentée à Abu Dhabi en décembre 2014, cette LaFerrari dédiée aux circuits emmène le monde automobile d'aujourd'hui dans un autre univers. Un endroit où les prouesses techniques font des rêves une réalité.

Du sur-mesure
Bestiale, intimidante, somptueuse. Les superlatifs manquent pour décrire l'un des derniers bijoux créés par Ferrari. Lignes fluides, gueule agressive, cockpit transpirant la sportivité, tout est vraiment fait sur-mesure pour aligner des temps au tour remarquables une fois le monstre lâché en piste.

Véritable canon de beauté sur quatre roues, la FXX K met aussi à profit son design exceptionnel pour maximiser ses performances. Preuve en est avec ces ailettes verticales et ces jupes latérales qui dépassent les bas de caisse et permettent de gagner en efficacité aérodynamique, le flux d'air du soubassement étant ainsi isolé.

La partie arrière a quant à elle été totalement repensée puisqu'un aileron mobile bien connu des passionnés de Formule 1 (appelé DRS dans la discipline) remplace les mini-ailerons latéraux.

Mécaniquement stratosphérique
Mais comme souvent chez Ferrari, il faut se pencher dans les entrailles du monstre pour voir à quel point Maranello a une nouvelle fois repoussé ses limites. Le moteur, un V12 essence de 6,3 litres, intègre un nouvel arbre à cames et de nouvelles soupapes à poussoirs mécaniques, sans oublier un échappement inédit sans silencieux. De quoi faire bondir la puissance à 1.050 chevaux (860 en essence, 190 en électrique).

La Ferrari FXX K pilotée par Sebastian Vettel sur circuit

Pour l'heure, les performances en piste de la FXX K demeurent inconnues mais celles-ci s'annoncent stratosphériques, d'autant que le pilote pourra faire "joujou" avec un système électrique configuré en quatre modes : "Qualify", "Long Run", "Fast Charge" et "Manual Boost", ce dernier permettant notamment d'obtenir un gain de couple sur quelques secondes.

Avec de tels atouts sous la pédale, la dernière bombe du Cheval cabré risque fortement de faire oublier les chiffres déjà exceptionnels de la LaFerrari (0-100 km/h en 2,9 secondes pour une vitesse de pointe limitée à 370 km/h).

Très exclusif, cet engin démoniaque hybride est limité à 32 exemplaires (déjà tous vendus !) pour un tarif avoisinant les 2,5 millions. Le prix de l'excellence selon Ferrari.

Ferrari FXX K 2015