Ferrari FXX K : une furie de 1.050 ch réservée aux circuits

Voir le site Automoto

La nouvelle FXX K de Ferrari, basée sur la sublime LaFerrari, et capable de développer 1.050 ch grâce à sa motorisation hybride.
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2014-12-03T18:27:00.000Z, mis à jour 2014-12-04T17:56:48.000Z

Bestiale, sublime, intimidante. Le nouveau monstre automobile de Maranello est né. Baptisé FXX K, pour le système hybride KERS, cette LaFerrari dédiée à la piste de 1.050 chevaux est dévoilée pour le Finali Mondiali d'Abu Dhabi et se mesure à une autre nouvelle référence, la McLaren P1 GTR.

Elle succède à la première FXX de 2005, qui était dérivée de l'Enzo, récupérant la lettre K pour son système KERS (récupération d'énergie cinétique). Exclusivement réservée à la piste et dans un programme client organisé par Ferrari - car ne "respectant pas les règlements et homologations course " -, cette FXX K devient l'ultime voiture au cheval cabré.

>> Voir la Ferrari FXX K en photos


Il monstro
Tout d'abord, la carrosserie est sensiblement modifiée, puisque libre, accueillant un nouveau spoiler avant en deux parties - en fibre de carbone cela va de soi, des jupes latérales « isolant le flux d'air du bas de caisse » et surtout une partie arrière totalement repensée, aux mini-ailerons latéraux laissant la place à l'aileron mobile (codé DRS en F1), aux feux réduits à une simple barre de diodes, alors qu'un gigantesque extracteur d'air arrière typé F1 fait son apparition. L'appui aérodynamique est même quantifié, la portance négative étant indiquée à 540 kg à une vitesse de 200 km/h, une augmentation de 50% face à la LaFerrari.

A cela, la firme de Maranello ajoute des pneus slicks Pirelli aux capteurs de pressions, d'accélération et de température, couplés à des freins Brembo carbone-céramique 398 et 380 mm de diamètre, des contrôles de traction, différentiel électronique, contrôle de glisse et et ABS recalibrés.


1.050 chevaux !
Le moteur a eu également le droit à un bichonnage, le V12 essence 6,3 litres intégrant un nouvel arbre à cames, et de nouvelles soupapes à poussoirs mécaniques, ainsi qu'à un nouvel échappement dont le silencieux a été retiré.

La puissance bondit au passage de 963 à 1.050 chevaux (860 ch essence, 190 ch électrique), le couple grimpant à 900 Nm. Le pilote pourra également jouer avec un système électrique reconfiguré à 4 modes : "Qualify" pour une performance maximale sur quelques tours, "Long Run" pour une énergie constante, "Manual Boost" pour un gain de couple sur quelques secondes, ou "Fast Charge" pour une récupération d'énergie maximale. Par contre,le poids n'est pas mentionné, certainement autour des 1.300 kg.


2 millions d'euros ?
Nous la verrons probablement en exécution sur le circuit d'Abu Dhabi lors du Finali Mondiali se déroulant du 3 au 6 décembre, tandis que nous manque le nombre d'exemplaires prévus (30 FXX avaient été produites), et son tarif (2 millions d'euros ?).

Nous attendons déjà le futur choc de titans entre cette Ferrari FXX K et sa rivale britannique McLaren P1 GTR...