Nouvelle Ferrari GTC4Lusso 2016 : l’ex-FF grimpe à 690 chevaux

Voir le site Automoto

Ferrari GTC4Lusso 2016
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2016-02-08T14:25:58.771Z, mis à jour 2016-02-08T18:00:31.845Z

Beaucoup mieux profilée que la FF qu’elle remplace, la GTC4Lusso accueille les 4 roues directrices de la F12tdr et un habitacle revu pour le Salon automobile de Genève 2016 (1-13 mars).

Promise par des teasers, la nouvelle Ferrari s’est révélée ce lundi 8 février, sous le nom de GTC4Lusso


Redéfinition

La FF n’est plus. Commercialisée en 2011, le break 4 roues motrices de Ferrari s’éclipse pour mieux réapparaître, sous les traits d’une version restylée au nouveau patronyme : GTC4Lusso. Pourquoi ce nom ? GTC signifie Gran Turismo Concept, le 4 « fait référence 4 places confortables » et « Lusso » se traduit de l’italien par « luxe ». Après F12berlinetta et F12tdf, la firme de Maranello n’a pas l’intention de simplifier ses dénominations…

Esthétiquement, la GTC4Lusso apporte de l’agressivité, ce qui manquait à la FF : grille élargie, phares plus élégant, spoiler avant et jupes latérales plus incisives, capot creusé, rétroviseurs rappelant la ligne d’épaule (plus marquée qu’auparavant), nouvelles ouïes latérales à trois aubes et custode inclinée vers l’avant. L’arrière se munit de deux paires de feux (une première depuis la disparition de la F430 en 2010), pour se distinguer de la F12 le bouclier se bombe, un becquet de hayon s’intègre à la silhouette et le diffuseur est redessiné tout en noirceur, gardant les 4 sorties d’échappement.

Clairement, la GTC4Lusso a plus d’allure que la FF, renforcé par le centimètre pris en longueur (4,92 m) et les 2 cm en largeur (1,98 m).

Voir les photos de la Ferrari GTC4Lusso



Ferrari GTC4Lusso 2016

Performances et modernité

Le moteur, toujours à architecture V12 65° atmosphérique de 6,3 litres, gagne en puissance pour faire le pont entre la petite 488 GTB (670 ch) et la F12tdf (780 ch). Des 660 chevaux d’origine, la GTC4Lusso passe à 690 chevaux disponibles à 8.000 tr/min, le couple maximal progressant à peine à 697 Nm (+7), à partir de 5.750 tr/min (vs 6.000). Grande nouveauté, les 4 roues motrices sont désormais directrices à l’instar de la F12tdf, via le système 4RM-S. Avec un poids inchangé, le 0-100 km/h s’opère en 3,4 secondes (-0,3) et la vitesse de pointe campe à 335 km/h.

Dans le cockpit, toujours 4 places, le pilote ne verra que peu d’évolution avec un volant à peine revu et un fond de compteur de vitesse plus lisible, mais la console centrale se simplifie. Plus métallique d’aspect, la triplette d’aérateurs se scinde pour occuper symétriquement la planche de bord, intégrant un grand écran tactile 10,25 pouces (26 cm), séparant l’espace passager au rappel de compteur bien plus imposant. Les sièges, totalement remodelés, sont plus typés baquet, surtout aux places arrières.

Présentée au Salon de Genève le 1er mars prochain, et jusqu’au 13 mars, la Ferrari GTC4Lusso sera commercialisée à l’été, pour un prix dépassant les 270.000 euros.



en savoir plus : Salon International de l'Automobile de Genève