Ferrari pourrait arrêter la Formule 1

Voir le site Automoto

Ferrari - Formule 1
Par Bertrand QUERNE|Ecrit pour TF1|2008-10-28T08:24:00.000Z, mis à jour 2008-10-28T08:24:00.000Z

Ferrari pourrait abandonner la Formule 1 si la standardisation des moteurs des monoplaces devenaient effectives, comme l'envisage Bernie Ecclestone, le patron de la FIA.

"Le Conseil d'Administration de Ferrari, tout en confirmant son plein engagement pour une substantielle et nécessaire réduction des coûts, a toutefois exprimé sa forte préoccupation en ce qui concerne les projets d'équalisation ou de standardisation des moteurs, qui priveraient la Formule 1 de sa propre raison d'être, basée sur la compétition et le développement technologique", souligne un communiqué publié lundi à l'issue du conseil d'administration du groupe.

"C'est comme cela que Ferrari explique sa présence ininterrompue depuis la première édition du Championnat du monde de F1 en 1950", continue la Scuderia, avant de conclure: "Si ces éléments ne sont plus d'actualité, le Conseil d'administration s'est réservé le droit d'évaluer, en concertation avec ses partenaires, l'opportunité de maintenir sa présence dans la discipline."
Le 17 octobre, la Fédération internationale de l'automobile (FIA) avait lancé un appel d'offre, qui doit se clore le 7 novembre, pour trouver un fournisseur de moteurs et de transmissions standards qui seront utilisés en F1 à partir de 2010.

Selon le site web autosport.com, les équipes pourront disposer de moteurs et de transmissions mis à leur disposition par le fournisseur désigné, ou construire elles-mêmes ces éléments selon un cahier des charges bien précis. Compte tenu du contexte économique, la F1 doit en effet réduire ses coûts de fonctionnement dans les années à venir. Mais si les équipes, notamment les plus grosses, évoquent une baisse des coûts sans préciser dans quelle mesure elles entendent agir et se montrent également très sceptiques quant à une éventuelle standardisation, la FIA souhaite une "réduction drastique" des dépenses. De l'avis de très hauts dirigeants du sport automobile, le retrait de l'écurie Ferrari mettrait grandement en péril l'avenir de la discipline. Plusieurs réunions sont d'ores et déjà prévues dans les semaines à venir entre la FIA et les équipes pour étudier la mise en pratique des réductions de
coûts.

-> En complément de cet article, Automoto.fr vous propose de voir