Fiat Chrysler fournit 100 voitures à Google pour son système autonome

Voir le site Automoto

Chrysler Pacifica 2017
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-05-04T07:44:33.989Z, mis à jour 2016-05-04T07:44:35.162Z

La firme automobile de Sergio Marchionne, fournira dans les mois à venir des véhicules au géant américain Google. Les véhicules seront des monospaces Pacifica, adaptés pour le système autonome de la marque de Mountain View.

C’est une grande première pour Google : son système de conduite sans conducteur sera bientôt disponible dans un modèle de série hybride : le Chrysler Pacifica. 


Fiat Chrysler s’allie avec Google 

Le 3 mai, Fiat Chrysler et Google ont officialisé leur union avec un communiqué de presse dévoilé sur Google+ et sur le site de la firme automobile. « Le projet de voitures auto-conduite de Google et FCA a annoncé aujourd'hui, une collaboration unique en son genre, une première. La prochaine Chrysler Pacifica Hybrid intégrera le système d’auto-conduite Google. » 


En effet, c’est la première fois que Google travaille directement avec au constructeur afin d'intégrer son système d'auto-conduite, y compris ses capteurs et logiciels, dans un véhicule. Les monospaces massifs et hybrides de Chrysler, les Pacifica, seront utilisés en fin d’année pour tester le système de Google, ce qui permettra au géant d’Internet d’augmenter considérablement sa flotte actuelle « Google-Car ». 


Google continue son ascension 

 Pour Google ce partenariat est l’épreuve du feu. Après son partenariat avec Uber, Ford, Volvo et Lyft, la semaine dernière, afin de créer une « Self- Driving Coalition for Safer Streets » ou en français : une « coalition de conduite autonome pour des rues plus sûres ». Google va désormais tester la présence de son logiciel autonome dans des véhicules « homologués pour la route ». 


Cet essai, s’il est couronné de succès permettra de prouver au monde que son système est suffisamment fiable pour être intégré dans n’importe quel modèle de série. Et à long terme, Google permettra également à son système d’être proposé, sous licence, aux différents constructeurs automobiles. 12 millions de voitures sans chauffeurs pourraient être mises en circulation d’ici 2035.