Fiat-Chrysler officialise le futur Jeep Wagoneer et crée 2.000 emplois

Voir le site Automoto

Jeep Wagoneer 1978
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2017-01-09T08:19:38.426Z, mis à jour 2017-01-09T10:11:03.185Z

Écartant l’abandon de son futur Jeep SUV Wagoneer, FCA (Fiat Chrysler Automobiles) annonce un investissement massif d’un milliard de dollars dans ses usines américaines, où 2.000 emplois seront créés.

Comme une réponse à Donald Trump qui avait attaqué GM, Ford et Toyota, Fiat Chrysler évoque son avenir industriel aux Etats-Unis, et confirme la venue de 3 modèles inédits dans la gamme.


Réponse à Trump ?

Le prochain sur la liste, FCA (Fiat Chrysler Automobiles) et 4ème groupe automobile aux Etats-Unis en 2016 avec 2,4 millions de voitures écoulées, appuie ses investissements dans le pays. Bien qu’absent de toute nouveauté au Salon de Detroit - le NAIAS -, le constructeur italo-américain annonce l’injection d’1 milliard de dollars (950 millions d’euros) dans ses usines de Warren (Michigan) et de Toledo (Ohio), où sont déjà assemblés les Wrangler et Grand Cherokee.

Cet investissement, qui s’ajoute “à plus de 9 milliards de dollars investis et au gonflement de 25.000 emplois de la masse salariale dans les sites américains depuis 2009”, permettrait d’ajouter 2.000 postes supplémentaires.

Le concept-car Jeep Commando Chief de 2016


Jeep Crew Chief 715 Concept 2016

Les pick-up, Wagoneer et Grand Wagoneer se confirment

Outre la dimension économico-politique de cette communication, la gamme Jeep invitera trois modèles inédits dans son catalogue ces prochaines années. Afin de se placer sur le créneau montant des très grands SUVs, où vient de s’immiscer Volkswagen avec l’Atlas, le retour des Wagoneer et Grand Wagoneer - abandonné selon des rumeurs - a été confirmé par FCA. Et pas que, puisque le pick-up sera aussi au programme.


Jeep Wagoneer 1978

Énormes par la taille pour notre continent européen, ces 3 voitures pourraient très certainement ne pas être importées.