Fiat Fiorino Micro-Vett : 600 km à bord d'une électrique

Voir le site Automoto

Photo 25 : Essai Fiat Fiorino Qubo : boîte à malice
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-05-29T15:44:00.000Z, mis à jour 2009-05-29T15:44:00.000Z

L'entreprise italienne Micro-Vett a équipé une Fiat Fiorino afin de relever un défi de taille : parcourir 600 km en un seul jour, en comptant sur une borne de recharge mise en place pour l'occasion.

L'autonomie, talon d'achille des véhicules électriques, pousse les spécialistes du secteur dans leurs retranchements et fait naître des solutions parfois surprenantes. On pense notamment au pari fou de la société californienne Better Place, qui mise sur des stations d'échange de batterie automatisées afin d'éviter à l'usager de longues heures de recharge. Pour l'Italien Micro-Vett, dont les modèles sont distribués en France par Newteon, le salut de l'électrique réside dans le déploiement d'un réseau de bornes de charge rapide. Ce constructeur nous promet des batteries pleines en quelques dizaines de minutes, le temps d'une pause.


Une borne de recharge roulante à disposition

Rien ne vaut une démonstration ! C'est pourquoi Micro-Vett s'est rendu en Norvège avec un Fiat Fiorino électrifié pendant l'EVS 24, une conférence d'envergure sur la mobilité électrique connue notamment pour son Rallye des Vikings réservé aux modèles écologiques.

Le Fiorino fut lancé sur des routes flambant neuves avec pour objectif de relier Oslo à la ville de Stavanger en un minimum de temps. Mais il n'était pas seul... Point de réseau de bornes de recharge express dans ces contrées, il a donc fallu en simuler un en installant un chargeur de batteries à haute tension à bord d'un Iveco Daily Bimodale (un hybride également signé Newteon), escortant le Fiorino dans son périple ! L'Opération, un brin complexe, a pu être menée grâce à la complicité des compagnies d'électricité locales qui ont mis à disposition de l'équipage des points de charge à haute tension.

Quatre "pleins" ont ainsi dû être réalisés tous les 120-130 km, soit l'autonomie moyenne de l'engin en cycle extra-urbain. Les connections utilisées (125A) ont permis de les effectuer en 45 minutes environ, une durée qui aurait pu être raccourcie d'après Micro-Vett avec des intensités de connections plus hautes.
Au final, le Fiorino électrique a parcouru les 586 km d'autoroutes en 12 heures environ. Certes, un modèle classique en demande moitié moins. Mais les véhicules électriques inscrits au Rallye des Vikings 3 fois plus !