Fiat ne conclura pas d'alliance avec Opel

Voir le site Automoto

Fiat-Chrysler
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-04-17T10:20:00.000Z, mis à jour 2009-04-17T10:20:00.000Z

C'est ce qu'a affirmé le Président du groupe Fiat Luca Cordero de Montezemolo à la presse ce vendredi 17 avril. La firme italienne entreprend en effet de s'allier avec Chrysler depuis janvier.

La rumeur d'une possible alliance entre Fiat et Opel, rapportée par le quotidien Corriere della Sera, a été démentie par Luca Cordero di Montezemolo, le constructeur allemand dépendant toujours du géant américain General Motors.

En effet, le groupe italien est toujours dans l'attente d'une union avec Chrysler, qui s'avèrerait très intéressante : en échange de ses technologies et des ses plateformes pour petites voitures, Fiat prendrait dans un premier temps 20% du constructeur de Détroit, comptant parmi les 3 plus grands groupes automobiles américains.

En grande difficulté depuis plusieurs mois, Chrysler, dont le plan de restructuration a été rejeté, devra conclure cette alliance d'ici la fin du mois d'avril selon le plan du Président Barack Obama et de son groupe de travail sur l'automobile.

Le sort de General Motors n'est pas plus glorieux, puisque le 1er constructeur d'Outre-atlantique a lui jusqu'à fin mai -toujours selon les directives du groupe de travail instauré par l'administration Obama- pour mettre en place son plan de restructuration.