Ford attaque Ferrari et sa F150 en justice

Voir le site Automoto

Ferrari F150
Par Benjamin KHALDI|Ecrit pour TF1|2011-02-10T10:09:00.000Z, mis à jour 2011-02-10T10:34:22.000Z

Ferrari et Ford sont deux constructeurs qui ne jouent pas tout à fait dans la même cour. Pourtant, la marque américaine attaque en justice la firme italienne. En cause, l'utilisation de nom F150 pour la F1 de Ferrari.

Pour avoir baptisé Ferrari F150 sa Formule 1 2011, la marque italienne est attaquée par Ford !


Fin janvier, Ferrari présentait sa toute nouvelle monoplace pour la saison 2011 de F1. Le constructeur de Maranello a donné le nom de Ferrari F150 à sa voiture. Le « F » est en référence à Ferrari, et le « 150 » rend hommage à l'Italie. 2011 marque en effet les 150 ans de l'unification de l'Italie. En plus de son nom, la Ferrari F150 arborait un peu partout sur sa carrosserie des drapeaux tricolores, pour appuyer un peu plus l'hommage.

Problème : dans le monde de l'automobile, il existe déjà un modèle dénommé F-150, et non des moindres. Il s'agit de la voiture la plus vendue aux Etats-Unis pendant presque 30 ans, le Ford F-150 ! Ce pickup très populaire aux Etats-Unis n'a rien à voir avec la Ferrari F150, et pourtant, le constructeur américain poursuit la marque italienne en justice pour violation de marque déposée. Ford demande l'interdiction de l'utilisation du patronyme F-150 par Ferrari.


Entre Ford et Ferrari, ce n'est pas exactement l'amour fou. Et les querelles remontent aux années 60. A l'époque, le géant américain chercher à racheter Ferrari, mais la marque italienne refuse. Pour se venger, le constructeur US décide d'aller battre les Ferrari sur leur terrain de prédilection, la course. C'est à cette rivalité que l'on doit la naissance de la Ford GT40 (En savoir plus). 50 ans plus tard, les deux marques s'affrontent de nouveau, et sur le terrain de la justice cette fois-ci.

Si la Ferrari F150 venait à changer de nom suite à la demande de Ford, ce ne serait pas une première en F1. Au début des années 90, la Jordan 911 avait dû être rebaptisée Jordan 191 suite à une plainte de Porsche.