Dans l'actualité récente

Ford ferme deux nouvelles usines au Royaume-Uni

Voir le site Automoto

Mondial de l'Auto 2012 : les nouveautés Ford en nombre
Par Matthieu LAURAUX|Ecrit pour TF1|2012-10-25T16:42:00.000Z, mis à jour 2012-10-25T16:44:44.000Z

Après avoir annoncé la fermeture du site belge de Genk, c'est au tour des sites britanniques de pâtir de la restructuration de Ford, à Southampton et Dagenham.

En tout, trois sites de Ford seront fermés d'ici 2014, symbole de la crise de l'automobile en Europe.

Crise toujours
Si PSA Peugeot-Citroën est au coeur des discussions en France, ailleurq en Europe c'est Ford qui anime la situation de crise, en prenant la lourde décision de fermer trois sites. Hier mercredi, le site de Genk (Belgique), produisant les Mondeo, Galaxy et S-Max, voyait son avenir s'arrêter en 2014 avec ses 4.300 employés. La Mondeo a été en parallèle repoussée à fin 2014. Ce jeudi, Ford a amplifié le mouvement en annonçant la fin des usines anglaises de Southampton (utilitaire Transit) et de Dagenham (pièces détachées), soit 1.400 nouveaux postes supprimés. Le Transit sera ainsi fabriqué uniquement en Turquie, à Kocaeli.


Les explications
Très touché en Europe, le groupe américain Ford perd 12,6% de ses ventes dans un marché en recul de 7,6% sur les 9 premiers mois. Conséquence, les sites de production tournent à moindre régime, créent une surcapacité, et plombent les finances du constructeur. Ce dernier a indiqué que ses pertes se solderaient sur 1,5 milliard d'euros en 2012, et qu'il devait couper sa production de 355.000 unités, soit 18%, économisant ainsi 400 millions d'euros. Visant un retour à la normal du marché européen, Ford compte revenir aux profits en 2015.

Ford compte désormais sur le retour progressif au vert du marché, et sur ses nouveaux modèles, entre sa Fiesta restylée, ses utilitaires Tourneo et Transit, les SUVs EcoSport et Edge bientôt importés, ainsi que la Mondeo et la Mustang.