Formule 1 : Nelson Piquet Junior ne pilotera plus pour Renault

Voir le site Automoto

Nelson Piquet Junior
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-08-04T16:13:00.000Z, mis à jour 2009-08-04T16:13:00.000Z

Depuis quelques temps déjà, plusieurs rumeurs circulaient quant au licenciement de Nelson Piquet Junior par l'écurie Renault. Le pilote a officialisé la nouvelle via un communiqué.

Il semblerait que les têtes tombent les unes après les autres dans le "petit" monde de la Formule 1. Après l'éviction du français Sébastien Bourdais par l'écurie Toro Rosso, c'est au tour de Nelson Piquet Junior, fils du triple champion du monde brésilien, d'être remercié par Renault.


La raison de cette séparation : l'absence de résultats du pilote depuis qu'il a intégré l'écurie française il y a un an et demi. Déçu et soulagé à la fois, "Nelsinho" s'est exprimé avec franchise sur cette décision : « Je tiens à remercier le petit groupe qui m'a soutenu tout au long de mon aventure avec Renault, même si je suis évidemment déçu d'avoir appris une telle nouvelle. Je suis également soulagé de mettre un terme à la pire période de ma carrière. »

Celui-ci n'a pas manqué de faire part de son ressentiment envers Flavio Briatore, grand patron de l'écurie Renault : « Briatore m'avait promis que 2009 ne se passerait pas comme 2008, que je recevrais l'attention que je méritais et que je serais traité de manière égale au sein de l'équipe. Il m'a fait signé un contrat basé sur mes performances, m'obligeant à marquer 40% des points de Fernando Alonso à mi-saison. Mais la promesse n'a pas été tenue. Et d'ajouter : « Flavio Briatore a été mon bourreau. A plusieurs occasions, un quart d'heure avant les qualifications ou la course, mon manager et patron m'a menacé, en me disant que si je ne réalisais pas un bon résultat, il avait un autre pilote prêt à prendre ma place. »


Souhaitant repartir de zéro avec un nouveau team et passer outre cette mésaventure, Nelson Piquet Junior conclut : « Maintenant que tout est dit, je peux dire aux gens qui m'ont soutenu tout au long de ma carrière que je suis de retour sur la bonne voie et que j'espère commencer une nouvelle carrière en F1, d'une manière positive. »

C'est donc au jeune pilote français Romain Grosjean qu'incombera la tâche d'occuper la monoplace vacante. Le pilote devrait être nommé dans les prochains jours par l'écurie Renault. Agé de 23 ans, le nouveau venu jusqu'alors pilote essayeur pour l'écurie au losange, pourrait entrer en compétition dès le 30 août au Grand Prix de Belgique.