Dans l'actualité récente

Formule 1 : pénalités, départs sous la pluie, calendrier, la FIA dessine la saison 2017

Voir le site Automoto

F1 - GP d'Espagne 2015 - Nico Rosberg
Par Alexandre Coiquil|Ecrit pour TF1|2016-09-29T18:43:33.912Z, mis à jour 2016-10-01T11:00:18.214Z

La FIA a acté de nouveaux changements de réglementations pour la saison 2017 de Formule 1 et établi un calendrier provisoire sans surprise. Voici ce qu'il faut savoir de la réunion du Conseil Mondial.

Après avoir pris connaissance des changements de réglementation techniques pour la saison 2017, qui constitueront un véritable tournant pour le grand cirque de la Formule 1, le plateau de la F1 a pu se faire une idée plus précise de la saison 2017 après la publication de nouvelles règles communiquées par la Fédération Internationale d'Automobile (FIA), dont le Conseil Mondial s'est réuni à Paris le mercredi 28 septembre. Voici ce qu'il faut retenir des changements de réglementation pour la saison 2017. 

- Les pénalités moteurs ne seront plus accumulables sur un seul week-end :

Le cas Lewis Hamilton a fait date. Régulièrement embêté par des soucis moteurs lors de la saison 2016, le Britannique a rapidement utilisé son quota de cinq moteurs autorisé. Se retrouvant "hors-la-loi" à Spa, Hamilton avait joué avec le règlement pour se refaire une santé sans en payer les conséquences plus tard. 

 Perdu pour perdu, le double champion du monde en titre et Mercedes s'étaient permis trois changements de composants en un seul week-end, cumulant ainsi plusieurs places de pénalité sur une seule et même course.

La FIA a réagi et a décidé de ne pénaliser que le dernier élément moteur changé. Si le ou les autres éléments changés sont réutilisés lors de la ou des prochaine(s) course(s), le pilote sera sanctionné en fonction. 

 - Une nouvelle procédure de départ sous piste humide : 

Terminé les départs sur piste détrempée. En cas de mauvaises conditions météorologiques, les pilotes s'élanceront derrière la voiture de sécurité. Contrairement aux dernières années, ce régime prendra fin lorsque la piste sera considérée comme sûre et praticable. Un départ arrêté sur la grille de départ sera alors mis en place. 

- Pirelli va choisir les pneus lors des cinq premiers Grand Prix : 

Les écuries vont devoir se plier au bon vouloir de Pirelli. Le manufacturier unique de la F1 aura pour tâche de choisir les gommes à la place des écuries pour les cinq premiers Grands Prix de la saison 2017. 

Il donnera deux de ses trains de pneus les plus "durs", quatre "medium" et sept trains de gommes les plus "tendres". En 2016, la FIA avait permis aux écuries de sélectionner le nombre de trains de pneus d'une gomme décidée (avant les essais de pré-saison).

- Un casque unique pour la saison, avec une exception : 

Comme en 2016, les pilotes ne pourront utiliser qu'un seul casque lors de l'intégralité de la saison. Seule une exception sera autorisée par la FIA. Une modification sera permise seulement en cas de changement d'équipe en cours de saison.


F1 - Monaco 2015 - Lewis Hamilton

Le calendrier 2017 : trois dates en attente de confirmation

La FIA a également dévoilé le calendrier provisoire de la saison 2017. Celui-ci sera identique à 2016 avec 21 courses, mais des détails doivent encore être réglés. Voici ce qu'il faut savoir :

- 21 Grand Prix (la saison débutera à Melbourne le 26 mars et se terminera le 26 novembre à Abu Dhabi.

- Trois courses sont en attente de confirmation : le GP du Canada, le GP d'Allemagne et le GP du Brésil.

- Il n'y aura qu'une semaine de délai entre la Chine (9 avril) et Bahreïn (16 avril).

- La Malaisie et Singapour échangent leurs dates : Sepang recevra le premier GP après période européenne le 17 septembre. Le circuit urbain de Marina Bay devra patienter jusqu'au 1er octobre.


Fernando Alonso