Formule E : DS officiellement constructeur

Voir le site Automoto

DS en Formule E
Par Estelle Sanzo|Ecrit pour TF1|2017-03-22T12:42:35.609Z, mis à jour 2017-03-22T15:17:32.441Z

C'est désormais officiel, DS devient l'un des 9 constructeurs qui a été choisi par la FIA pour la saison 2018-2019 de la discipline automobile Formule E.

DS a le vent en poupe. Alors que la marque tricolore vient fraîchement de nous dévoiler son imposant et tout nouveau DS 7 Crossback, aujourd'hui une autre annonce vient s’inscrire dans son actualité et cette fois, c'est au chapitre sportif. En effet, DS Automobiles devient officiellement constructeur en Formule E.

Un engagement jusqu'en 2021

"Le sport automobile est un formidable laboratoire de développement. Aussi nous sommes fiers que la FIA (fédération international de l'automobile) ait choisi DS Automobiles comme constructeur dans cette discipline." c'est réjouit Yves Bonnefont, PDG de DS Automobiles.

Engagée pendant la saison 2015/2016 avec l'écurie DS Virgin Racing, la marque pourra donc produire ses monoplaces dès l'année prochaine (saison 2018/2019) et ce, pour une durée de 3 ans (minimum). 


"Devenir l’un des constructeurs officiels va nous permettre de gagner en réactivité, de renforcer notre structure de recherche et développement et d’accompagner l’électrification de la gamme DS Automobiles. C’est un réel défi pour notre équipe technique qui devra mettre au point une monoplace destinée à parcourir la totalité d’une course" a souligné  Xavier Mestelan Pinon, Directeur de DS Performance .

Comptez sur 9 constructeurs engagés jusqu'en 2021

DS vient ainsi compléter la liste des 9 constructeurs officiellement choisis par la FIA parmi lesquels on retrouve BMW, Jaguar Land Rover, NextEV NIO, Renault ou encore Venturi Automobiles.

"Le Championnat de Formule E de la FIA a un peu plus de trois ans d'existence et il compte déjà parmi les séries les plus intéressantes et les plus innovantes, non seulement en raison du format des épreuves mais surtout du fait de son développement technique." a ainsi commenté Jean Todt, président de la FIA.