Formule E - ePrix Paris 2016 : Lucas di Grassi, « J’espère que l’on y reviendra »

Voir le site Automoto

CguCIltU4AIOjCo large jpg
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2016-04-24T08:02:53.523Z, mis à jour 2016-04-24T08:03:02.747Z

Lucas di Grassi est visiblement heureux d'avoir couru à Paris dans le cadre du championnat de Formule E. Les autres pilotes aussi.

Auteur d’un excellent départ et d’une course parfaitement gérée dans la foulée, Lucas di Grassi a retenu la ferveur du public au-delà de la victoire.

15 000 spectateurs

Ils étaient 15 000, samedi, pour assister à un moment historique : le premier ePrix organisé à Paris. Pour Lucas di Grassi, vainqueur et leader du championnat après sept courses, l’ambiance fut incroyable, « Il y avait tous ces gens de chaque côté des grillages, à l’intérieur ou à l’extérieur des virages, criant ou applaudissant. Ils ont visiblement apprécié ! D’autres avaient même ouvert leur fenêtre au balcon des appartements, agitant des drapeaux. Courir à Paris, c’était incroyable. J’espère que l’on y reviendra, et dans d’autres villes comme celle-là aussi. »

Vergne : « Il y avait vraiment beaucoup de monde »

Jean-Eric Vergne, deuxième à l’arrivée, aurait sans doute voulu s’offrir une victoire à domicile mais il a passé la course à se bagarrer avec Sam Bird, son coéquipier chez DS Virgin. Mais, comme le leader, il préfère apprécier le moment, « C’était un podium formidable devant tous ces Parisiens ! Il y avait vraiment beaucoup de monde et une super ambiance. Je crois que plus on va revenir, plus les gens seront au courant et auront envie de venir voir ce qui se passe.
»

« Quel engouement ! »

Même son de cloche, enfin, chez Nicolas Prost (Renault e.dams), « Quand on a fait notre tour de mise en grille, j’ai vraiment été frappé par tout ce monde. Le nombre de gens autour du circuit… Quel engouement ! » Les pilotes de Formule E ont donc apprécié cette première étape dans la capitale française, qui en appellera d’autres. Avec toujours plus de succès ?