Dans l'actualité récente

Formule E - Londres 2015 : Piquet Jr. sacré champion sur le fil !

Voir le site Automoto

Nelson Piquet Jr. Formule E (Londres 2015)
Par Loïc CHENEVAS-PAULE|Ecrit pour TF1|2015-06-28T16:27:50.361Z, mis à jour 2015-06-28T16:36:14.031Z

Au terme d'un dernier meeting intense à Londres, Nelsinho Piquet (NEXTEV TCR) est devenu le premier champion de Formule E de l'histoire pour un petit point devant le Suisse Sébastien Buemi (e.dams).

On ne le répètera jamais assez mais le moindre point a son importance dans le monde impitoyable des sports mécaniques. Nelson Piquet Jr. (NEXTEV TCR), le fils du triple champion du monde de Formule 1, en a fait l’agréable expérience ce dimanche 28 juin en décrochant de justesse le titre lors de la deuxième manche de l’ePrix de Londres, dernier meeting de la première saison de Formule E de l’histoire. Le pilote brésilien a tenu bon face à un Sébastien Buemi (e.dams) qui n’a rien lâché tout au long du week-end.

Une course mouvementée

Victorieux de la première manche ce samedi après avoir réussi une magnifique pole position, Buemi n’a malheureusement pas réussi à reproduire sa performance ce dimanche, la faute à la pluie britannique qui a perturbé la deuxième séance de qualifications. Les conséquences ont été immédiates avec une 6e place sur la grille pour le Suisse et une 16e place, seulement, pour Nelsinho Piquet.

Mais fort d’une avance de cinq points sur son rival avant ce dernier départ de la saison, le Brésilien a parfaitement géré les aléas d’une course qui a vu l’intervention de la voiture de sécurité après les dégâts laissés sur la piste londonienne par la Virgin Racing de Fabio Leimer, à neuf tours de l’arrivée. Le Suisse est malheureusement allé voir les rails de trop près, chose qui aurait pu arriver à Buemi quelques tours plus tôt avec un semi tête-à-queue sans conséquence irréversible.


La dernière victoire pour Bird

Irréprochable pendant toute cette ultime course, Piquet Jr. est quant à lui progressivement remonté au classement, profitant des abandons de ses adversaires pour remonter jusqu’au 7e rang. Vaillant jusqu’au bout, Buemi doit donc se contenter d’une cinquième place et du titre honorifique de vice-champion de Formule E.

Aux avant-postes, c’est le héros local de l’épreuve Sam Bird qui s’est imposé au volant de sa Virigin Racing. Stéphane Sarrazin (Venturi) avait pourtant franchi la ligne d’arrivée à la première place mais a écopé d’une pénalité de 40 secondes pour avoir consommé trop d’énergie. Dommage pour le Français qui avait signé une magnifique pole position et avait réalisé une course parfaite.


Et pour celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur la Formule E, voici notre Grand Format sur cette discipline qui risque de faire encore parler d'elle