Formule E : premiers tours de piste pour la Spark-Renault 100 % électrique

Voir le site Automoto

error
Par Maxime CLAUDEL|Ecrit pour TF1|2013-11-23T09:56:00.000Z, mis à jour 2013-11-23T10:10:34.000Z

La Spark-Renault SRT_01E, monoplace 100 % électrique, a effectué ses premiers tours de piste. Les essais ont été concluants, même si la voiture, piloté par Lucas di Grassi, n'était pas à pleine puissance.

Dévoilée en septembre dernier à Francfort, la Spark-Renault SRT_01E a effectué ses premiers essais dynamiques, non sans succès.


Ferté Gaucher
Le constructeur avait choisi le circuit de Ferté Gaucher pour tester la Spark-Renault, une monoplace 100 % électrique. La séance, menée par Lucas di Grassi, a abouti à 40 tours bouclés, en sachant que l'objectif était de vérifier le bon fonctionnement de la voiture. Pour ne pas brusquer les choses, une petite batterie avait été installée dans la Spark-Renault, limitant alors sa puissance à 50 kw au lieu des 200 prévus pour la compétition. C'est dire si le potentiel du bolide est encore grand.


Les impressions du pilote
Pour savoir si une monoplace est agréable et performante, il vaut mieux écouter le pilote qui était derrière le volant. Concernant la Spark-Renault, voici les impressions de Lucas di Grassi : "Conduire cette Formula E pour la première fois était une expérience incroyable. Je peux assurer à tous les pilotes qu'ils vont avoir beaucoup de plaisir avec cette voiture, même à un quart de sa puissance." Et il a précisé qu'elle avait beaucoup de grip et que le moteur électrique délivrait beaucoup de couple.

Celles de Renault
De son côté, Pierre Calippe de chez Renault Sport Technologie s'est dit satisfait de ce premier roulage, "Nous avons pu vérifier que tous les systèmes électroniques et électriques fonctionnent comme prévu, sans aucune interférence majeure. La stratégie de passage de vitesses marche déjà tout à fait bien et la batterie, bien qu'en version non définitive, répond correctement aux sollicitations. Il y a encore beaucoup à faire mais nous sommes sur un bon rythme : les partenaires travaillent ensemble à la recherche d'innovations. Je pense que nous pouvons d'ores et déjà dire que la voiture sera très impressionnante à regarder et à écouter et bien sûr à conduire !"