Les Français bientôt exemplaires sur la route ?

Voir le site Automoto

Les Français se déclarent plus conscients des dangers de la route
Par Raphael SYLVESTRE|Ecrit pour TF1|2009-04-08T08:46:00.000Z, mis à jour 2009-04-08T08:46:00.000Z

Les Français perçoivent désormais les dangers inhérents à la route. C'est du moins ce que montre l'étude menée par AXA Prévention et TNS Sofres Automotive.

Réalisée en janvier 2009, la 5ème édition du baromètre AXA Prévention permet de se rendre un peu mieux compte du comportement des Français au volant, grâce à une étude menée auprès de 804 usagers de la route. Le bilan est globalement positif avec une véritable prise de conscience des Français, qui jugent à 51% que la prévention des accidents est très importante.


Moins d'alcool, plus de fautes en ville

Ainsi, parmi les attentes prioritaires des conducteurs, la prévention pour les jeunes au volant (60% des sondés) et la sensibilisation aux effets de l’alcool (50%) reviennent dans près d’une réponse sur deux. Un besoin de prévention qui fait évidemment écho au fait que plus d’un automobiliste sur trois se sentirait en insécurité sur les routes françaises. Pourtant, à en croire les personnes interrogées, 90% d’entre elles auraient encore 10 points (pour un maximum de 12) ou plus sur leur permis de conduire.

Cela signifierait donc que seulement une minorité d’automobilistes commettrait des infractions au code de la route ou, et la vérité est sans doute plus à chercher de ce côté là, qu’un grand nombre passerait au travers des mailles du filet. Une hypothèse que confirment les résultats de ce baromètre puisque, à en croire les chiffres annoncés, 20% des Français avouerait rouler à 160-170 km/h sur une autoroute (au lieu de 130 km/h). De même, 48% des conducteurs circulerait régulièrement au dessus de 65km/h en ville ! Preuve que certains comportements à risques perdurent alors que les automobilistes eux-même ont conscience de la gravité de leur actes.

Ainsi, 26% des personnes interrogées déclarent téléphoner en conduisant (contre 14% en 2004), alors qu’elles sont près de 42% à savoir qu’un tel acte est à la fois dangereux et passible du retrait de 2 points de permis. A l’opposé, on note un très net recul du nombre d’automobilistes prêts à prendre le volant après avoir bu 4 ou 5 verres. Ils seraient, en effet, 4% contre 14% il y a encore cinq ans. Au final, si 65% des sondés estiment que les Français sont plutôt bons conducteurs, 32% pensent au contraire qu’ils sont plutôt mauvais conducteurs. C’est sans doute parmi eux que se trouvent les 28% de détenteurs du permis de conduire qui souhaiteraient plus de rigueur de la part des forces de l’ordre.