Les Français favorables à la suppression des amendes pour (petits) excès de vitesse

Voir le site Automoto

Le 20 heures du 12 décembre 2014 : Nouveau sur les routes : le radar double-face - 679.117
Par Florent REYNE|Ecrit pour TF1|2016-01-22T15:00:56.566Z, mis à jour 2016-01-22T16:15:08.979Z

Un sondage Ifop révèle que plus de 2 français sur trois sont favorables à la suppression de l'amende pour les excès de vitesse inférieurs à 10km/h. Une mesure proposée à l’assemblée le mois dernier.

Et pourquoi pas conservé ses points également ?

Plein Phare : voici les nouveaux radars embarqués


71% des sondées sont pour la proposition de loi

Selon un récent sondage Ifop, 71% des personnes interrogés sont favorables à la suppression de l'amende pour les petits excès de vitesse ce qui fait près de trois Français sur quatre. Un score élevé, qui fait suite à la proposition de loi déposée le 11 janvier 2016 par le sénateur de la Vienne Alain Fouché et soutenue par l'association « 40 millions d'automobilistes ».  

L’étude, effectué à la demande de Radio Alouette met donc en exergue que ce projet reçoit le soutien d'une majorité de Français. Pour rappel, le sénateur LR a déposé une proposition co-écrite avec l'association « 40 millions d'automobilistes » pour supprimer l'amende relative aux excès de vitesse inférieurs à 10 km/h. A l'heure actuelle, un excès de vitesse inférieur à 20 km/h dans une zone où la limitation est de plus de 50 km/h est soumis à une amende forfaitaire de 68€.


Plus d’équité sur les routes

Par ce texte, le sénateur désire « introduire davantage d'équité » dans la répression des petits dépassements. Le sénateur explique: « Puisque le Gouvernement prétend que la verbalisation et la sanction des excès de vitesse sont nécessaires, non pas pour permettre à l'État de récupérer de l'argent, mais pour améliorer la sécurité des usagers de la route, nous proposons que, pour les petits excès de vitesse, les contrevenants n'aient plus à payer d'amende ».

Si la proposition de loi est votée, un conducteur en infraction se verrait ainsi seulement retirer un point sur le permis.

Radars embarqués : la nouvelle botte secrète de la police